Valentin Porte France VS Brésil Mondial 2017
Valentin Porte | Thomas SAMSON / AFP

Mondial: les Bleus étrillent le Brésil

Publié le , modifié le

L'équipe de France de handball a parfaitement débuté son Mondial, ce mercredi, à l'AccorHotels Arena (Paris), en battant le Brésil 31 à 16. Les troupes de Didier Dinart se sont facilement imposées face à des Brésiliens privés de leur capitaine et manquant de réalisme mais aussi de réussite. En face, les Bleus ont notamment pu compter sur un redoutable Thierry Omeyer dans les cages ainsi que sur un Valentin Porte déchaîné (6 buts). Vendredi, la France affrontera son deuxième adversaire, le Japon, à Nantes.

La France et le Brésil se retrouvaient, ce mercredi soir, à l’AccorHotels Arena, en match d’ouverture du Mondial, et ce cinq mois après le quart de finale olympique remportés par les Bleus à Rio sur le score de 34 à 27. Si Luka Karabatic se souvenait récemment avoir dû « installer un gros combat physique pour les user », lui et ses compères n’ont pas vraiment eu à forcer leur talent à l’occasion de ces retrouvailles avec les Auriverdes.

Le Brésil, privé à la dernière minute de son capitaine Thiagus Petrus, n’a jamais été en mesure d’inquiéter des Bleus qui ont offert un joli spectacle aux 15.000 personnes venues assister à ce match d’ouverture du Mondial. Imposant d’entrée de jeu leur rythme et se montrant solide défensivement et déterminés en attaque, les troupes de Didier Dinart ont, une fois de plus, pu compter sur un Thierry Omeyer impeccable dans ces cages (67%). Valentin Porte a également été très actif. Notamment en première période où il a inscrit 5 des 17 points tricolores.

Avec 10 points d’avance à la pause, les Bleus entamaient sereinement la seconde mi-temps. Une seconde mi-temps qui allait être encore à leur avantage. Olivier Nyokas et Adrien Dipanda apportaient largement leur pierre à l’édifice tricolore, tout comme Vincent Gérard qui remplaçait Omeyer avec brio dans les cages. Jouant une partition impeccable ou presque - on regrettera les trop nombreuses pertes de balles -, l’équipe de France comptait jusqu’à 16 points d’avance et s’imposait logiquement sur un ultime but signé Gérard (31 à 16).

Dès demain, l’équipe de France prendra la direction de Nantes où, vendredi, elle affrontera son deuxième adversaire : le Japon.

Déclarations:

Didier Dinart (sélectionneur de la France): "C'était l'entame idéale. On a eu trois semaines de préparation pour arriver à ce jour. Les joueurs avaient à coeur de bien débuter cette compétition. Le dernier match en date contre le Brésil, c'était le quart de finale des jeux Olympiques. Le Brésil est une équipe de qualité. C'est parce que l'on a mis l'engagement nécessaire qu'ils ont progressivement cédé. Le point positif, c'est que l'on a pu faire les rotations nécessaires, sans puiser dans les organismes. On va continuer à travailler, parce que ça ne fait que commencer, afin de poursuivre la poule à Nantes dans les meilleures conditions".

Arnaud Di Panda (arrière de l'équipe de France): "On a lancé notre Mondial dans les meilleures conditions. C'est parfait. Il y a eu beaucoup d'émotion, de fierté, de devoir accompli. Il y a aussi eu une communion avec le public français. Une Marseillaise avec 15.000 personnes ce n'est pas tous les jours. J'étais heureux de partager ça avec le public. Pourvu que ça dure".

Isabelle Trancoën

Championnat du Monde de Handball