Gonzalo Pérez de Vargas
Gonzalo Pérez de Vargas | AFP

Mondial 2017 : L'Espagne a souffert contre le Brésil

Publié le , modifié le

Les handballeurs espagnols, bousculés pendant tout le match par le Brésil, se sont imposés de justesse (28-26) pour accéder aux quarts de finale du Mondial-2017, samedi à Montpellier.

Les doubles champions du monde (2005, 2013) ne s'attendaient sans doute pas à un tel niveau d'adversité, eux qui avaient remporté leurs cinq duels du premier tour sans trop de problèmes. Mais le Brésil, quarts de finaliste des derniers JO disputés à domicile, a joué le coup à fond. L'issue de la rencontre s'est décidée sur des détails. L'exclusion temporaire de l'arrière droit Jose Toledo (3 buts) à moins de trois minutes du terme a pesé lourd dans la balance.

Dans la foulée, les Espagnols se sont offert un pénalty, transformé par Valero Rivera (4 buts) et Alex Dujshebaev a ensuite libéré les siens (28-26). Avant ce dénouement heureux, les Ibères ont souffert comme jamais pour contenir les assauts de leurs adversaires, notamment du demi-centre auriverde Joao Silva (7 buts).

Le gardien Gonzalo Perez de Vargas (4 arrêts à 18%) ne s'est pas mis en valeur mais sa doublure Rodrigo Corrales (6 arrêts à 40%), qui rejoindra le Paris SG la saison prochaine, a relevé le niveau. Les Espagnols affronteront la Croatie ou l'Egypte - opposées dimanche en huitièmes - pour une place en demi-finales.