Le bonheur des Norvégiens
Torbjorn Bergerud, le gardien de but norvégien, héros de la demi-finale contre la Croatie | AFP - FRANCK FIFE

Mondial-2017 : Les 4 Norvégiens que les Experts doivent redouter pour la finale

Publié le , modifié le

Pour la première fois de son histoire présente en finale du championnat du monde, l'équipe masculine de Norvège réalise un Mondial fabuleux. Dimanche, elle sera en finale contre le tenant du titre, la France, qui sera en quête d'une 6e couronne mondiale. Au pied du podium européen en 2016, non qualifié pour les JO de Rio, et absent des Mondiaux 2013 et 2015, les Norvégiens découvrent les sommets, avec un jeu vif et des remontées de balle très rapides. Quatre joueurs peuvent les aider à atteindre un premier titre.

Sander Sagosen

C'est la nouvelle perle nordique. Plus que ça, c'est l'espoir de tout un pays. A 21 ans, Sander Sagosen est présenté comme le futur plus grand demi-centre du monde. Meilleur demi-centre de l'Euro-2016, où la Norvège avait atteint pour la première fois le dernier carré d'une compétition internationale, il a poursuivi sur sa lancée en France. Au classement des buteurs-passeurs, il est au top avec 40 buts et 41 passes décisives. Contre la défense française, en poule, il avait inscrit 7 buts en 13 tentatives. Lors de la demi-finale contre les Croates, il a souvent été en échec (40% de réussite). Mais il demeure le déclencheur.

Kristian Bjornsen

Il n'impressionne pas beaucoup. Fin, pas vraiment musculeux, Kristian Bjornsen affiche pourtant des statistiques impressionnantes : 5/6 contre la Pologne, 7/9 contre la Russie, 5/8 contre la France ou encore 4/6 contre l'Espagne en quarts de finale. Et contre les Croates, ça a été un 5/8. Au total, il représente 41 buts en 54 tentatives. Bref, l'ailier vise juste. Et il est en plus le joueur le plus utilisé de l'équipe nordique. A 28 ans, l'ailier du club allemand de Wetzlar est à surveiller comme le lait sur le feu.

Bjarte Myrhol

Lors du match de poule contre la France, il avait livré une grosse bataille dans la nasse. A 34 ans, 1.90 pour 94kg, cela pèse lourd. Bjarte Myrhol sait occuper l'espace, en ouvrir pour ses coéquipiers, et surtout, il sait marquer. Avec 38 buts sur 47 tentatives, il représente l'un des axes majeurs de la Norvège pour décrocher son premier titre international. Infatigable, son duel avec le duo Fabregas-Sorhaindo promet de belles étincelles.

Torbjorn Bergerud

Que dire de ce gardien de but ? Elu meilleur joueur de la demi-finale, véritable héros en repoussant le jet de 7m qui aurait pu qualifier la Croatie à l'ultime seconde du temps réglementaire, Torbjorn Bergerud est un ultime portier à redouter. Avec 34% d'arrêts depuis le début de ce Mondial, il devrait être un sacré obstacle sur le chemin des attaquants français. A 22 ans, il rêve de devenir un héros dimanche à l'issue de la finale.