L'équipe de France féminine victorieuse de la Slovénie (27-20).
. | MAXPPP

Les Bleues prennent une option pour le Danemark

Publié le , modifié le

A l’usure, la France a enregistré un net succès (27-20) contre la Slovénie, dimanche à Brest, en match aller de barrage pour le Mondial 2015, qui aura lieu en décembre, au Danemark. Face à des adversaires aux gabarits impressionnants et faisant bien circuler le ballon, les joueuses d'Alain Portes ont souvent péché par précipitation et maladresse devant le but, avec un taux de réussite aux tirs pas fameux (52%). Elles ont perdu de nombreux ballons faciles en ratant leurs combinaisons, surtout en deuxième période, ce qui montre l'ampleur de la tâche qu'Alain Portes a à accomplir s'il veut refaire de cette équipe une candidate aux médailles dans les grandes compétitions internationales.

Adversaires présumées faciles puisqu'elles ne se sont jamais qualifiées  pour la phase finale d'un Mondial, les Slovènes, agressives, ont réussi à rester au contact pratiquement jusqu'à la fin du match, mais la fin des deux périodes leur a été fatale.

En première période, à l'approche du quart d'heure de jeu, le score était  encore de 8-8, aucune équipe n'ayant compté plus d'un but d'avance. Le réveil de Gnonsiane Niombla, qui a marqué quatre des cinq buts suivants pour les Bleues, a permis à la France de créer un premier écart, avec un avantage de quatre unités à la mi-temps (15-11).

Les Françaises retombaient dans leurs travers en début de deuxième période  et les Slovènes revenaient à un but (20-19) à un quart d'heure de la fin. Un temps-mort demandé par le coach français, deux arrêts sur jet de sept  mètres de Cléopâtre Darleux et quelques actions joliment conclues aux ailes par  Chloé Bulleux et Manon Houette redonnaient un peu d'air aux Françaises.

Les Slovènes, limitées dans leurs rotations et leurs options offensives  derrière Tamara Mavsar (5 buts), Barbara Lazovic-Varlec ou Neli Irman (4 buts  chacune), marquaient le coup physiquement et encaissaient un 5-0 final qui  donnait une ampleur quasi-inespérée au succès tricolore. Mais les Bleues, invaincues en 19 confrontations (18 victoires, un nul) contre cet adversaire, devront rester très concentrées si elles ne veulent pas vivre une grosse désillusion samedi prochain.  

La France espère se qualifier pour une 21e phase finale de grande compétition internationale consécutive avec le Mondial de décembre au Danemark. Un objectif d'autant plus capital qu'une place directe pour les JO-2016 de  Rio de Janeiro et les places pour les tournois qualificatifs olympiques y seront distribuées.

AFP

Championnat du Monde de Handball