Pineau Bleues EDF 072012
Allison Pineau | Audun Braastad/SCANPIX NORWAY/AFP

Les Bleues font exploser le Congo 31-13

Publié le , modifié le

Pour leur premier match du Mondial-2013 et le premier de l'ère d'Alain Portes, le nouveau sélectionneur, les Françaises ont livré une prestation solide. Opposées aux faibles Congolaises, elles se sont imposées (31-13). La montée en régime va se poursuivre demain face à la République dominicaine, puis mardi contre les Pays-Bas. Le gros match se déroulera mercredi face aux Serbes.

Les Bleues se sont montrées sérieuses et appliquées dans une partie aux  allures de match d'entraînement, tant la RDC, médaillée de bronze à la Coupe  d'Afrique des nations en 2013 et qui dispute le premier Mondial de son  histoire, leur était inférieure. La France, double vice-championne du monde (2009, 2011), aura un autre  match du même acabit dimanche (20h30) devant la République dominicaine, avant  d'entrer dans le vif du sujet mardi face aux Pays-Bas.

Les Françaises ont fait ce qu'elles avaient à faire défensivement, face à  des Congolaises qui évoluent pour beaucoup en Nationale 1 française (3e  division), et qui sont logiquement apparues limitées techniquement et dans  l'expression collective. Leur défense a offert aux joueuses d'Alain Portes, qui dirigeait son  premier match dans une compétition internationale à la tête de la sélection  française, après avoir pris en juin la succession d'Olivier Krumbholz, de  nombreux buts en contre-attaque.

Elles ont aussi bien contrôlé la star et capitaine congolaise Christianne  Mwasesa, l'une des meilleures arrières gauches du Championnat de France depuis  plusieurs années avec Toulon Saint-Cyr et seul vrai danger offensif de la RDC. Les Françaises, qui ont pu se livrer à plusieurs expérimentations, ont eu  un peu plus de mal sur attaque placée. Elles se sont parfois montrées assez  statiques, et ont connu aussi pas mal de déchet aux tirs. Mais il faudra encore attendre un peu et les voir contre un adversaire plus  talentueux pour juger du véritable potentiel de cette équipe rajeunie et assez  largement remodelée.

Réactions

Alain Portes (sélectionneur de l'équipe  de France) : "Il y avait un peu de crispation au début, en première mi-temps.  Ca s'est manifesté par beaucoup de ballons perdus et de tirs ratés. Mais après,  elles se sont quand même aperçu qu'on allait gagner le match, donc c'était un  peu mieux ensuite. Mais en fin de match, on est quand même retombé un peu dans  nos travers. C'est toujours difficile de jouer ces matches où on passe beaucoup  de temps en défense, parce que l'équipe adverse nous impose un rythme qui ne  nous convient pas trop. Et après quand on a la balle, on veut tellement bien  faire que de temps en temps on manque des choses simples. Mais on a à peu près  rectifié et tout le monde est entré dans le tournoi, au moins physiquement sur  le terrain. Je crois que notre Mondial commencera mardi. On ne peut pas tirer  grand-chose de ce match, si ce n'est le sérieux des filles, leur implication,  leur envie de bien faire. En défense, on a été groupé, bien discipliné, elles  essaient d'appliquer les principes que j'ai mis en place. C'est pas mal. On est  tombé sur un adversaire modeste, qui y a mis tout son coeur, et on s'est  parfois mis à son niveau, ce qui est un peu embêtant."
   
Siraba Dembélé (ailière de l'équipe de France) : "C'est une belle entrée.  On peut se réjouir de la victoire. C'était important de bien débuter. Ce sont  des équipes contre lesquelles on n'a pas l'habitude de jouer. On ne savait pas  à quoi s'attendre, donc on a fait très attention. Il y avait un peu de stress,  car c'est le début de la compétition. C'est toujours un peu crispant. Mais on  va se relâcher au fur et à mesure des matches."
   
Allison Pineau (arrière gauche de l'équipe de France) : "On ne savait pas  trop à quoi s'attendre. Il y a une espèce de faux rythme en première période  qui était handicapant au tout début. Il a aussi fallu s'adapter à la gardienne.  Mais sinon on est satisfait et il faut monter en régime progressivement.  Personnellement je me sens beaucoup mieux qu'au tournoi de Paris. Ma cheville  va de mieux en mieux. Il y a une petite douleur qui est là de temps en temps,  mais qui est vraiment supportable."

AFP