Mikkel Hansen Danemark
Mikkel Hansen (Danemark) | KARIM JAAFAR / AL-WATAN DOHA / AFP

La Pologne et l'Allemagne en quarts de finale du Mondial

Publié le , modifié le

Le Danemark retrouvera l'Espagne, tenante du titre, en quarts de finale du Mondial, dans ce qui sera la revanche de la finale de l'édition précédente, après avoir maîtrisé l'Islande (30-25) à Doha.

Ce choc intervient plus vite que prévu en raison des débuts difficiles du  Danemark, également vice-champion d'Europe, dans ce Mondial, qui lui avaient  valu de finir deuxième de son groupe en phase de poules. Mais les Danois montent en puissance. Les Islandais n'ont jamais existé  face à la puissance de feu de leurs voisins, et à l'efficacité dans ses buts de  Niklas Landin (14 arrêts). La France pourrait se retrouver sur la route du Danemark ou de l'Espagne en  demi-finale. Avant cela, les champions d'Europe devront toutefois écarter la  solide Slovénie. Les Français, qui comme les Danois avaient commencé leur compétition  tranquillement, ont aussi haussé le ton. Ils ont terrassé l'Argentine (33-20),  laquelle avait déjà abdiqué après trente minutes (16-6).

La petite surprise de ces huitièmes est venue de l'élimination de la Suède  par la Pologne (20-24). Les Polonais avaient fini troisièmes de leur groupe,  derrière l'Allemagne et le Danemark, alors que les Suédois n'avaient été  devancés que par la France dans le leur. Cette élimination est catastrophique pour la Suède dans la perspective des  JO-2016. Elle se retrouve dans la quasi-obligation de terminer dans les trois  premiers de l'Euro-2016 si elle veut aller à Rio. Les Suédois, peut-être encore sous le coup de leur défaite cruelle contre  la France (25-27), sont mal rentrés dans cette rencontre, avec un gros déchet  au tir. Leur changement de défense leur a permis de retrouver leur jeu rapide  et de revenir.

Mais les Polonais sont parvenus à s'adapter et les frères Bartosz et Michal  Jurecki (5 buts chacun) leur ont permis de repasser devant et de conclure  finalement sans trop de peine. L'Allemagne, qui n'aurait pas dû participer à ce Mondial sans  l'intervention de la Fédération internationale, laquelle a trouvé un prétexte  pour lui donner la place de l'Australie, a démantelé l'Egypte (23-16). Les Egyptiens, qui avaient laissé une belle impression en poules, ont  répondu présents en défense. Mais ils sont venus s'empaler sur la défense  allemande et le gardien Carsten Lichtlein, auteur d'une partie extraordinaire  (20 arrêts à 56% de réussite). L'Allemagne menait 21-11 après 50 minutes et s'est ensuite contentée de  gérer tranquillement la fin de match.

AFP

Championnat du Monde de Handball