Nikola Karabatic et Samuel Honrubia
Nikola Karabatic et Samuel Honrubia | MaxPPP - Alberto Estevez

Hand - Mondial: Karabatic-Honrubia, le pari gagnant

Publié le , modifié le

Mis en examen dans l'affaire des paris suspects, Nikola Karabatic et Samuel Honrubia ne semblent pas perturbés. Les deux joueurs font partie des plus constants de l'équipe de France depuis le début du Mondial. Et pour conserver leur couronne mondiale, les Experts ont besoin d'eux au sommet.

Depuis le déclenchement de l'affaire, ils sont dans l'oeil du cyclone. Nikola Karabatic, le plus médiatique, a subi plus d'attaques que Samuel Honrubia, son ancien coéquipier à Montpellier parti à l'intersaison pour le PSG. A force, ils en ont pris l'habitude. Le meilleur joueur de hand du monde en 2007 tourne désormais les talons lorsqu'on évoque l'affaire et notamment sa comparution devant un juge d'instruction le 29 janvier prochain. Au lendemain du Mondial. Depuis le début du stage préparatoire des Experts dans le Var, tout est fait pour qu'ils ne pensent qu'au terrain. "A l'échelle de l'équipe de France, cette affaire n'a pas d'incidence. Je n'ai pas à la gérer", affirmait Claude Onesta, le sélectionneur, avant le début de l'épreuve planétaire. "A eux de faire abstraction de leurs états d'âme, de laisser ailleurs les affaires de paris. Si certains n'y arrivent pas, j'interviendrai très vite."

Karabatic en pleine forme

Bien évidemment, le technicien a été contraint de gérer cette affaire. D'abord, en choisissant d'appeler les deux hommes pour cette épreuve, lui qui avait été le premier à remettre Karabatic sur un parquet lors des matches de qualification pour l'Euro-2014,  en Turquie, le 4 novembre dernier. En leur conservant sa confiance, Onesta attendait en retour un investissement total. Pour l'instant, il l'a. Un an après un Euro complètement raté collectivement comme individuellement, Nikola Karabatic resplendit. A Londres, pour les JO, il avait perdu sa place de demi-centre au profit de Daniel Narcisse, élu début janvier meilleur joueur du monde pour la saison 2012. Blessé lors de la préparation, le futur Parisien a été ménagé, et le Montpelliérain s'est régalé, en match de préparation comme en Espagne pour le Mondial.

Entreprenant, allant au charbon, et faisant surtout jouer ses coéquipiers autour de lui, "Niko" retrouve de sa splendeur et de l'efficacité. Contre l'Allemagne, il a été un des rares à surnager en inscrivant 8 buts. Contre l'Islande, il a fait jouer, il a organisé, et ses trois buts ont été inscrits à des moments importants. Lorsque Daniel Narcisse est sur le terrain, il glisse au poste d'arrière gauche, ce qui n'empêche pas les deux hommes d'alterner. "C'est certainement celui qui depuis le début de la compétition montre la meilleure régularité et la meilleure qualité de performances", saluait Claude Onesta avant le 8e de finale contre l'Islande. Le mois passé loin des terrains et trop proche des commissariats et des palais de justice a certainement, involontairement, participé à sa grande forme physique, socle de son jeu. Interdit de jeu, Nikola Karabatic s'est entretenu physiquement. Cela paye aujourd'hui.

Honrubia à 7/7 contre l'Argentine, à 6/7 contre l'Islande

Pour Samuel Honrubia, tout se fait plus discrètement. Sur son aile gauche, il est en concurrence avec Mickaël Guigou, exceptionnel également depuis le début du Mondial. Les deux hommes se partagent donc le temps, et les jets de 7m. Contre l'Islande, le Parisien a réalisé un 87% de réussite (7/8) tandis que le Montpelliérain accusait un bilan à 100% (6 réalisations). Ce ratio était juste un peu inférieur à celui affiché contre l'Argentine: 7/7. A 26 ans, pour sa quatrième année au sein des Experts, "Sami" enchaîne les performances de premier plan. En six matches, il a inscrit 28 buts.

Mais son niveau ne se limite pas à cette simple statistique. Il défend dur, il vient perturber les défenses adverses sur le jeu placé en venant dans l'axe, il provoque les sorties pour deux minutes, et il punit l'équipe adverse sur les contres assassins. Et comme Guigou ou Abalo, bien plus surveillé, il crée. Pour lui comme pour ses coéquipiers. Après son penalty raté en fin de match contre l'Allemagne, qui a contribué à faire basculer le match (comme celui raté par Abalo), Samuel Honrubia a bien réagi contre l'Islande, étant élu meilleur joueur du match en ne jouant qu'une mi-temps.

Si leur présence pouvait susciter un débat chez certains eu égard à leur mise en examen, Samuel Honrubia et Nikola Karabatic ont répondu sur le terrain qu'ils étaient toujours de grands joueurs.

Vidéo : la semaine des experts

Voir la video

Championnat du Monde de Handball