Les Experts Karabatic-Dinart avec Claude Onesta
Karabatic et Dinart face à Onesta à l'entraînement de l'équipe de France | REUTERS - JEAN-PAUL PELISSIER

Hand: Les Derniers épisodes des Experts au Mondial

Publié le , modifié le

Après une semaine de stage dans le Var, l'équipe de France dispute deux matches amicaux contre l'Argentine ce soir à Toulon et mercredi à Montpellier, avant de débuter les Championnats du monde en Espagne, samedi, face à la Tunisie. Sans les frères Gille, dans ce qui sera certainement la dernière compétition des Dinart, Fernandez et Omeyer.

C'est une immense page de l'histoire du hand français et mondial qui va se tourner. Les Experts, c'est LA référence mondiale absolue. Certains de ses joueurs ont, à leur palmarès, trois titres de champion du monde, deux sacres olympiques, et deux titres de champion d'Europe. Véritables insatiables de la victoire, ils ont monopolisé tous les titres entre 2008 et 2012, hormis l'accroc de l'Euro-2012 où ils ont fini 11e. 

En Espagne, là où certains d'entre eux ont pris leur envol en club (Dinart, Fernandez), quelques anciens vont effectuer leurs derniers pas en Bleu. Le plus ancien de la maison, Guillaume Gille, présent depuis 1996, a déjà pris sa retraite internationale alors que son frère, Bertrand, poursuit sa cascade de blessures. Ils ne seront pas là pour ce tour de piste, pour défendre pour la deuxième fois de suite le titre de champion du monde. A bientôt 34 ans, il n'est pas certain que le pivot vivra une nouvelle aventure avec l'équipe de France. Et à l'issue de la quinzaine espagnole, d'autres pourraient raccrocher.

Le meilleur défenseur, le meilleur marqueur et le meilleur gardien sur la fin

Didier Dinart, le plus beau palmarès de l'Histoire (double champion olympique, d'Europe, triple champion du monde, quatre Ligues des Champions, cinq sacres nationaux en Espagne et cinq en France), sera de nouveau le socle de la défense. Mais à 35 ans, après avoir fait pendant huit ans les beaux-jours de Ciudad Real, le Guadeloupéen mettra certainement fin à cette belle histoire devant le public espagnol, après avoir ajouté quelques sélections à son compteur qui en compte 368. Sa première sélection date de décembre 1996, moins d'un an avant la première de Jérôme Fernandez, autre vieux grognard au crépuscule de sa carrière. Lui-aussi a fait les belles heures d'une autre institution ibérique, le FC Barcelone, en parallèle d'une carrière en Bleu qui l'amène à 344 capes, et surtout le statut de meilleur buteur de l'Histoire de la sélection française (1354 réalisations).

Meilleur joueur du monde en 2008, Thierry Omeyer est l'une des grandes figures de ces Experts. Car le gardien de but de 36 ans a souvent joué les sauveurs, et depuis 1999, date de sa première cape, il est devenu indétrônable. Encore au sommet de son art, il peut encore poursuivre sa carrière internationale, mais il voudra peut-être raccrocher avec une dernière couronne mondiale. La question se pose pour son éternelle doublure, Daouda Karaboué, âgé de 37 ans.

Après les Bronzés en 1992, les Barjots de 1993 à 1996, les Costauds de 2011 à 2008, et les Experts, l'équipe de France va sans nul doute changer d'ère. En ayant assuré la continuité de l'oeuvre débutée voici vingt ans par les prédécesseurs. Avec Abalo, Karabatic, Accambray, Barachet et Sorhaindo, la filiation est garantie.