Gnosniane Niombla
Gnosniane Niombla, empêtrée dans la défense hollandaise, n'a pas réussi à faire la différence comme face à l'Espagne | JONATHAN NACKSTRAND / AFP

France - Pays-Bas : Les Tricolores butent sur l'obstacle orange en quart de finale

Publié le , modifié le

Le parcours de l'équipe de France au Mondial 2015 de handball féminin s'est arrêté ce mercredi, au terme d'un quart de finale maîtrisé par les Pays-Bas (28-25) qui ont quasiment mené au score de bout en bout. Le collectif hollandais brise le rêve des joueuses d'Alain Portes et se hisse dans le dernier carré du tournoi pour la première fois de son histoire.

Comme il y a deux ans, les Bleues visaient le podium. Comme il y a deux ans, elles s'arrêtent en quart de finale. Face aux Pays-Bas, adversaire pourtant moins coté que l'Espagne dont elle s'était débarrassée en 8e, l'équipe de France a fait preuve d'un cruel manque d'efficacité aux tirs et laisse filer une demie qui semblait pourtant lui tendre les bras. Le collectif orange, percutant en attaque et porté par sa gardienne Tess Wester, auteur d'un match exceptionnel, n'a jamais cédé et réalise une performance historique en intégrant le dernier carré du Mondial. 

Tess Wester, muraille imprenable

Le début de match était à l'image du jeu (et en faveur) des Pays-Bas : très rythmé, avec beaucoup de buts (dix en moins de dix minutes). Déjà, la défense tricolore était prise de vitesse. Et même après une période d'ajustement, la maîtrise française du tempo du match n'était que de courte durée, Tess Wester repoussant inlassablement les tentatives tricolores. A la faveur d'un gros coup d'accélérateur impulsé par Yvette Broch qui ne manquait pas le moindre tir en première mi-temps (4/4), les Pays-Bas viraient en tête à la pause (15-12). 

Si les Bleues géraient plutôt bien les supériorités numériques et revenaient dans le coup au retour des vestiaires (16-15), la fiabilité des Hollandaises en attaque les empêchait de passer devant. Profitant de la moindre faille dans la défense tricolore, bien organisées tactiquements, les outsiders ne tardaient pas à reprendre une avance confortable (21-17) grâce à leur serial buteuse Estevana Polman (5 réalisations). Un superbe passage de Laura Glauser dans les buts français et l'apport d'Allison Pineau (4 buts) permettaient aux filles d’Alain Portes de ne pas lâcher prise et de maintenir le suspense (26-24 à trois minutes de la sirène), mais sans jamais réussir à enflammer la rencontre pour la faire définitivement basculer en leur faveur.

"On aurait dit qu'elles avaient plus d'expérience"

Tout en sérénité, les Oranges filaient vers un succès logique (28-25). "On aurait dit qu'elles avaient plus d'expérience que nous. Elles jouaient un meilleur handball", constatait, désabusé, Alain Portes au micro de beIN Sports. Dominée physiquement comme techniquement, l'équipe de France n'a pas tenu son rang de prétendant au titre et peut nourrir de sérieux regrets, car elle avait réalisé un parcours jusqu'alors admirable. 

La réaction du clan tricolore en vidéo :