Jérôme Fernandez
Jérôme Fernandez | AFP - JOSE JORDAN

Fernandez n'ira pas jusqu'au Mondial-2017

Publié le , modifié le

Comme il l'avait déjà laissé entendre, le capitaine de l'équipe de France de handball, Jérôme Fernandez a annoncé qu'il ne disputerait pas le Mondial-2017 organisé en France, lundi soir lors du retour des champions du monde à l'aéroport de Roissy. "Ce ne sera pas pour moi, je serai trop vieux", a déclaré à la presse le capitaine des Bleus, âgé de 37 ans, peu utilisé par le sélectionneur Claude Onesta lors du Mondial au Qatar remporté par la France. Il n'a pas précisé en revanche s'il comptait aller aux JO de Rio.

Le Toulousain avait laissé entendre que la finale de dimanche pourrait avoir été son dernier match en Bleu. Mais il a aussi dit qu'il aimerait achever les qualifications pour l'Euro-2016, qui ne devraient être qu'une formalité. "Je me sens encore compétitif, je me sens très bien dans ma peau", a continué le joueur. "C'est vrai que je vais avoir bientôt 38 ans, le mois prochain, mais j'ai été très peu blessé et j'ai toujours très envie de jouer, de gagner, d'apporter quelque chose à mon équipe...es quatre titres mondiaux ont été fantastiques, tout ce que j'ai vécu avec cette équipe depuis 17 ans c'est absolument irréel. Je n'aurais jamais pensé vivre tout ça au début de ma carrière, mais le rêve est toujours d'actualité et je vais essayer d'aller au bout du rêve", a-t-il continué.

"Il y a un roulement qui se fait naturellement, les anciens sont partis en 2006, nous notre génération a commencé à partir depuis Londres.  Maintenant pour moi je pense encore jouer un an ou deux en club, je suis a disposition du staff mais c'est vrai qu'il y a une énorme concurrence dans cette équipe, des jeunes qui poussent (...), ce qui fait que petit à petit on va pouvoir renouveler ce poste d'arrière-gauche", a continué Fernandez, qui a expliqué ne pas savoir s'il comptait participer aux jeux Olympiques de Rio en 2016. "Je ne sais pas, les choses évoluent vite. Pas pour moi, c'est surtout pour les jeunes qui progressent très très vite".

Christian Grégoire

Championnat du Monde de Handball