Anna Vyakhireva france russie
La défense française face à la Russe Anna Vyakhireva au JO de Rio | FRANCK FIFE / AFP

Euro féminin de handball : match d'ouverture au sommet entre la France et la Russie

Publié le , modifié le

Le jour J est arrivé pour les Bleues ! Ce soir (21h00), l’équipe de France de handball lance son Euro à Nancy face à la Russie. Un match au sommet entre Championnes du monde et Championnes olympiques.

Quoi de mieux pour le public français qui garnira les gradins du Palais des Sports Jean-Weille de Nancy ? En ouverture du 13eChampionnat d’Europe de handball, l’équipe de France affronte la Russie, premier match du groupe B. Une rencontre qui n’est que le remake de la dernière finale des Jeux Olympiques de Rio. 

10 joueuses présentent lors de la finale des Jeux

A l’époque, les Bleues d’Olivier Krumbholz s’inclinaient d’un petit but (25-26) et se voyaient privées d’un premier sacre olympique. Depuis, cette équipe de France n’a pas sombré, au contraire. A Nancy, c’est avec une deuxième étoile, symbole du titre de champion du monde 2017, que les Tricolores vont affronter leurs homologues Russes. 

Revanchardes, les Bleues présentent sur le parquet demain connaissent très bien cette équipe championne olympique. Dans le groupe convoqué pour l’Euro, 10 Françaises ont connu le revers de Rio, cependant, l’enjeu du soir n’est pas de la même importance. Si le résultat de cette première rencontre du tour préliminaire n’aura rien de décisif sur la suite du parcours des deux nations, favorites au titre, celui-ci aura un impact psychologique. « Le premier match est hyper important, tous les points vont compter avec la deuxième phase. Quoiqu’il arrive dans cette rencontre, ça ne sera pas dramatique. », nous confiait l’ex-internationale Raphaëlle Tervel

à voir aussi Euro féminin de handball : Les Bleues, un statut à assumer Euro féminin de handball : Les Bleues, un statut à assumer

Nina Kanto, 214 sélections avec les Bleues, confirme que ce match « ne sera pas décisif » mais « après un Championnat du monde difficile, ne pas prendre la grosse tête, se souvenir comment elles ont fait, se remettre dans le même état d’esprit, ne pas se relâcher » est important. « Si tout le monde est enforme, on va monter en puissance comme d’habitude. », conclut l’ancienne pivot des Bleues.

On peut très bien battre les Russes et se faire éliminer au premier tour.

En effet, dans un Euro où le niveau du groupe B, avec le Monténégro et la Slovénie, est dense à l’image de l’ensemble de la compétition, les Françaises doivent se mettre au niveau d’entrée pour éviter la moindre frayeur. « Si on perd contre les Russes, il faudra sans doute gagner les cinq matchs derrière pour se qualifier pour les demi-finales. Mais on peut très bien battre les Russes et se faire éliminer au premier tour… », révélait Olivier Krumbholz à l’Est Républicain

Au Mondial 2017, la défaite lors du premier match face à la Slovénie (23-24) n’avait pas été préjudiciable aux Françaises pour soulever le trophée. A l’Euro, la première rencontre ne perturbe pas plus que ça le sélectionneur français, au contraire : « Ce match d’ouverture est extraordinaire pour lancer la compétition. » Alors peu importe le résultat ce soir, l’objectif est clair ! Atteindre la finale le 16 décembre à Paris pour rêver d’or.  

Les 16 joueuses retenues pour affronter la Russie :

Gardiennes: Laura Glauser, Amandine Leynaud.

Demi-centres: Grâce Zaadi, Allison Pineau, Estelle Nze-Minko.

Arrières gaucheOrlane Kanor, Kalidiatou Niakaté

Arrières droiteCamille Ayglon-Saurina, Alexandra Lacrabère.

Ailières gaucheManon Houette, Siraba Dembélé.

Ailières droite: Pauline Coatanéa, Laura Flippes

PivotsBéatrice Edwige, Astride N’Gouan, Pauletta Foppa.

Remplaçantes: Jannéla Blonbou (arrière droite), Catherine Gabriel (gardienne)

Adrien Paquier @AdrienPaquier

Championnat d'Europe de Handball