Thierry Anti : "L'Equipe de France ne doit pas refaire la même erreur" face au Portugal

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Paquier
Thierry Anti
Thierry Anti, l'entraîneur français du Sporting Lisbonne (Portugal) | AFP

Après avoir brillé sur le banc du HBC Nantes, Thierry Anti est depuis le début de la saison aux commandes du club portugais du Sporting Lisbonne. Avant l'entrée en lice de l'équipe de France ce vendredi au championnat d'Europe contre le Portugal, l’entraîneur Français décrypte cette équipe portugaise qui a réussi à battre la France pour la première fois en avril 2019.

Vous entraînez au Portugal depuis le début de la saison, quel regard portez-vous sur le handball portugais ?

Thierry Anti : "Aujourd’hui, le Portugal est monté d’un cran dans la hiérarchie européenne et il faut bien le mesurer. Cette formation portugaise n’est pas en capacité de gagner le championnat d’Europe mais je crois qu’elle est entrée dans la catégorie d'équipe nationale qui est juste au second niveau, si je peux m’exprimer ainsi. Il faut vraiment être méfiant et les respecter car c’est une équipe qui a beaucoup d’arguments et qui a bien progressé dans sa qualité de jeu.

Quelles sont les particularités du jeu portugais ? 

T.A. : "Les joueurs portugais sont d’abord des personnes qui aiment jouer (il insiste). C’est à dire qu’ils sont très techniques et plutôt rapides. Aujourd’hui, ils ont une bonne assise défensive notamment dans le secteur central. Ils ont vraiment deux bons gardiens de but, Quintana et Humberto, qui peuvent faire la différence. Ils ont aussi un style de jeu relativement proche de celui du club de Porto, dont une grande quantité de joueurs sont issus en équipe nationale. L’équipe du Portugal utilise aussi souvent, et avec beaucoup de maîtrise, le jeu à 7 contre 6. Après la France reste supérieure au Portugal et elle ne doit surtout pas faire l’erreur qu’elle avait commise lors de leur confrontation au Portugal (défaite 33-27 en avril dernier lors des qualifications pour l'Euro) où je pense qu’elle n’avait pas mesuré la réelle capacité de cette équipe. Maintenant, la France est prévenue et devrait l’emporter. Ça ne sera pas facile."

à voir aussi Equipe de France de handball : l'Euro, point de départ d'une année suffocante pour les Experts Equipe de France de handball : l'Euro, point de départ d'une année suffocante pour les Experts

Justement, la France redoute cette confrontation depuis sa défaite à Guimaraes...

T.A. : "Ce match va être déterminant pour la qualification au deuxième tour. A moins d’une surprise, je pense que la Norvège devrait être dans les deux équipes qui vont se qualifier pour le prochain tour. Elle joue à domicile, c’est un avantage considérable. Après la France devra accompagner la Norvège, mais de ce résultat entre la France et le Portugal va dépendre beaucoup de choses. Je sais ici, parce que je connais les joueurs et j’ai lu dans la presse, que les Portugais ne seront pas stressés par l’enjeu, au contraire. Aujourd’hui, le Portugal est animé d’une volonté de montrer à tout le monde qu’il n’est pas là par hasard. Ils veulent prouver que cette place qu’ils ont au championnat d’Europe est méritée, et qu’ils ont la capacité de jouer à un certain niveau. Ça fait très longtemps que le Portugal n’a pas fait une grande compétition internationale (Euro 2006). Ils sont très contents d’y revenir et ils ont envie de rester dans toutes les grandes compétitions internationales. Ils ne veulent pas que ce soit juste un coup comme ça en 2020 et puis voilà. Le Portugal peut s’installer parmi les bonnes nations européennes dans un premier temps, en espérant un jour figurer dans les meilleures. Mais on en n'est pas encore là."

"Il y a eu énormément de fierté à battre la France"

Didier Dinart dit à ce propos que le Portugal est la meilleure équipe du moment dans l’utilisation du jeu à 7 contre 6 (sortir le gardien pour jouer avec 7 joueurs de champ en phase offensive), partagez-vous cet avis ? 

T.A.: "Le Portugal utilise un peu plus le jeu à 7 contre 6, mais d’autres équipes le font. Après, c’est vrai que ce qui est facilitant pour l'entraîneur national portugais c’est que la plupart de ces joueurs qui jouent ce système là évoluent tous à Porto, qui lui est capable d’utiliser ce jeu pendant 50 ou 60 minutes durant un match. Ça veut dire qu’ils ont répété ce jeu et connaissent certaines variantes car ce sont les mêmes joueurs de Porto qui jouent le 7 contre 6 en équipe nationale. Je suis bien placé pour en parler car je les ai affrontés en championnat et je les connais. Mais il y a moyen de contrer ce jeu-là très honnêtement, c’est juste un choix tactique. Aujourd’hui, le Portugal maîtrise ce jeu à 7 contre 6, mais il lui arrive de perdre des ballons et d’encaisser des buts directs, il ne faut pas l’oublier. Mais c’est un vrai avantage car il s'appuie sur l’ossature de Porto.

Au Portugal, l'équipe de France fait-elle toujours peur ? 

T.A. : "Je ne vais pas vous dire que les Portugais se disent qu’ils vont battre l’équipe de France mais ils se disent qu’ils ont leur chance. Il y a eu un véritable déclic l’année dernière quand à la grande surprise, ici, le Portugal a battu la France. Ils ne s’y attendaient pas et ça leur a donné beaucoup de confiance. Ils ont vu que le chemin qui les séparait des meilleures nations n’était pas si important. Ça leur a montré aussi la progression dans laquelle ils étaient et qui est validée par les résultats des clubs portugais au niveau des coupes européennes. Mais ils ont quand même beaucoup beaucoup de respect pour la France qui est quand même la meilleure nation du monde sur ces 10 dernières années, n’ayons pas peur des mots. Après il y a eu énormément de fierté à battre la France l’an dernier."

à voir aussi Euro de handball 2020 : Nikola Karabatic, le retour du patron Euro de handball 2020 : Nikola Karabatic, le retour du patron

Championnat d'Europe de Handball