Cédric Sorhaindo (France-Serbie)
Cédric Sorhaindo (France-Serbie) | JONATHAN NACKSTRAND - AFP

Sorhaindo: "J'ai joué avec mon coeur"

Publié le , modifié le

Elu meilleur joueur du match contre la Serbie (31-28), le pivot des Bleus Cédric Sorhaindo dit avoir joué "avec (son) coeur" pour surpasser une blessure à l'oeil droit et peser dans le troisième succès de son équipe, vendredi à Aarhus.

Vous marquez six buts ce soir. Votre blessure (éraflure de la cornée)  subie mercredi contre la Pologne n'a pas semblé vous gêner...

Cédric Sorhaindo: "J'ai eu peur à cause de la gravité du coup et n'ai pas bien dormi  pendant deux jours. J'avais des craintes et je voulais me rassurer en étant  surtout solidaire avec l'équipe malgré la petite gêne que j'ai encore. Comme je  suis plus un joueur de l'ombre, j'ai joué avec mon coeur pour surpasser cette  gêne. Cela a été bénéfique. J'ai été très efficace (75% de réussite aux tirs).  Il y a des jours où ça va et d'autres où cela ne va pas. L'essentiel, c'était  d'aider au mieux l'équipe."
   
La France a maîtrisé son sujet de bout en bout, après un match difficile  contre la Pologne (victoire 28-27). Comment l'expliquez-vous ?

C.S.: "On est en phase et dans une continuité. On a de la réussite. J'espère  que l'on pourra continuer pour poursuivre l'aventure encore plus loin. On a eu  une bonne entame de compétition. Cela aurait été bête de perdre ce soir et de  commencer la deuxième phase avec des craintes. Ce soir, on a été efficace, ce  qui nous permettra d'entamer la suite avec quatre points. On va maintenant se  projeter sur le match contre les Croates (dimanche)."

Vous avez justement une revanche à prendre sur la Croatie qui vous avait  éliminé en quarts de finale du Mondial-2013 en Espagne?

C.S.: "C'est toujours une belle histoire d'amour entre la France et la Croatie.  Pour ma part, j'y ai disputé ma première compétition avec l'équipe de France  (lors du Mondial-2009). Mais ce sont avant tout des matches que l'on prend  plaisir à vivre où on se donne à fond. C'est pour cela que je suis fier de  faire du hand."

AFP