Alain Portes France
Le sélectionneur de l'équipe de France Alain Portes | JULIEN CROSNIER / DPPI MEDIA

Portes : "Une vraie satisfaction"

Publié le , modifié le

Alain Portes, le sélectionneur de l'équipe de France féminine de handball, victorieuse vendredi de la Corée du Sud (27-22), a qualifié de "petite surprise et vraie satisfaction" le fait qu'elle achève invaincue la phase de poule du Mondial.

Q : Vous avez longtemps peiné, avant de subitement vous adapter de leur  défense...
R : "On revient de loin parce que c'était difficile d'attaquer cette  défense étagée. C'est spécifique. On a d'abord été pénalisées par notre  mauvaise qualité de passe et de réception, on a été hésitantes. Et puis tout  d'un coup, on a trouvé la clé. Les filles se sont un peu libérées, pensant  peut-être que c'était foutu. (Sur la double infériorité numérique) on a joué en  mouvement, beaucoup plus que quand on était à six contre six et c'est ce qu'il  fallait faire. On a quand même trouvé le mouvement d'attaque qui était vraiment  adapté, qu'on a fait plusieurs fois et qui nous a donné une situation de but à  chaque fois. Avec une défense encore efficace, parfois héroïque. Quand on a une  base comme ça, on se dit que tout est possible. Les Coréennes se sont épuisées  aussi dans cette défense et on en a bénéficié en fin de match. On a répondu à  du stress par du calme, en trouvant la solution tactique et le comportement  adapté."

Q : Vous finissez cette première phase invaincus. N'est-ce pas un peu  inespéré ?
R : "C'est une petite surprise et une vraie satisfaction. Ca donne de la  confiance. Ce n'est pas la garantie qu'on va gagner le huitième de finale  malheureusement. Mais pour la construction de cette équipe, c'est bien d'avoir  passé ce premier tour sans perdre. Ca fait dix sur dix (depuis qu'il a pris en  mains l'équipe), c'est bien. Il faut continuer encore un petit peu pour qu'on  soit vraiment satisfait. Des fois on apprend dans la défaite. Mais je crois que  les filles, même quand on gagne, elles apprennent, de leurs erreurs commises,  des mauvais passages. Elles adhèrent et pour moi c'est un vrai plaisir. Je veux  leur tirer un grand coup de chapeau pour leur adhésion à ce qu'on leur propose  et qui n'est pas toujours évident. Elles jouent le jeu et elles sont  récompensées, c'est bien."

Q : En huitièmes de finale, vous jouerez le Japon. Comment voyez-vous ce  match ?
R : "Ca va être un peu le même style d'opposition. Il faudra bien jouer  tout de suite. On les a vues au tournoi de Paris, elles posent des problèmes à  tout le monde. Elles ne perdent que sur des petits scores, même contre les  gros. Ca va être compliqué, il ne faudra pas se relâcher. Parce que nous, si on  se relâche, on devient vite médiocre."

AFP

Championnat d'Europe de Handball