Omeyer, "un match parfait"

Omeyer, "un match parfait"

Publié le , modifié le

De retour au meilleur moment, Thierry Omeyer (37 ans) a décroché dimanche le huitième sacre de sa carrière avec l’équipe de France. Le gardien, qui n’a toujours pas perdu la moindre finale en sélection, évoque un "match parfait" face au Danemark (41-32), à l’image de ses coéquipiers qui continuent d’écrire leur légende.

Impérial alors qu’il sortait d’une absence de trois mois (blessure au coude), Thierry Omeyer est bel et bien éternel. Titularisé à la place de Cyril Dumoulin après son retour en forme, le portier alsacien a été l’un des grands artisans du parcours victorieux des Bleus, jusqu’au nouveau triomphe continental décroché face aux tenants du titre danois. "On a fait pratiquement un match parfait, surtout au début avec une superbe intensité", décrit le vétéran, qui a compté avec les Bleus jusqu’à dix buts d’avance. Omeyer, qui a ensuite cédé sa place à Dumoulin, non moins brillant durant la compétition malgré la pression qui pesait sur ses épaules, estime que son successeur "méritait sa place car tout le monde doit participer à la fête".

"On n'a jamais aussi bien joué"

Cet état d’esprit, clé du succès des Experts - devenus les Indestructibles -, est aussi la première qualité louée par Luc Abalo. "On a joué collectivement, c’est ça qui a été notre force. On est là tous ensemble  depuis longtemps et on s'entend super bien, il y a une superbe ambiance dans cette équipe", expliquait le serial buteur à l’issue d’un parcours que personne n’avait osé espérer. "On était considéré comme moins que des outsiders avant le début de la compétition, certains nous pensaient même finis, lançait ainsi Nikola Karabatic. Mais nous, on a mis tout ça de côté et avec du travail on a réussi."

Le mimétisme entre le parcours de Karabatic, élu meilleur joueur du tournoi après avoir passé une année dans la tourmente, et celui de l’équipe de France, de retour au sommet bien qu'entourée de nombreuses incertitudes, est flagrant. "On n'a jamais aussi bien joué, lâche-t-il. On gagne au Danemark face au Danemark. C'est une joie indescriptible, j'ai gagné pas mal de médailles et là, gagner un titre ensemble avec mon frère, c'est quelque chose de nouveau, j'en suis très très fier. C'est une victoire particulière. On gagne beaucoup de titres avec cette équipe-là, on  pense que c'est facile mais ce n'est pas le cas. C'est plus dur qu'un championnat du monde. On est tellement fier de ce qu'on a fait, de porter les couleurs de notre pays, c'est juste magique."

Vidéo : Les réactions de Thierry Omeyer et de Claude Onesta

Voir la video

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer

Championnat d'Europe de Handball