Thierry Omeyer
Impeccable tout au long de la rencontre, Thierry Omeyer a fait plier les Allemands de Kiel. | SIPA

Omeyer "n'a pas hésité" à tirer de son propre but

Publié le , modifié le

Face à la Croatie, Thierry Omeyer a inscrit un but depuis sa cage. Mais le gardien de l'équipe de France, par ailleurs auteur de plusieurs parades décisives, refuse de tirer la couverture à lui tout seul. Il préfère souligner la prestation collective des Bleus, notamment sur le plan défensif.

C'était le match rêvé ce soir?
Thierry Omeyer :
"On avait fait une très bonne première mi-temps contre le Bélarus. Mais  la Croatie, c'était un niveau encore au dessus. La défense a été très  importante. On s'est donné à fond dans ce secteur. On a aussi réussi à trouver  des solutions en attaque et à avoir de la réussite... On ne rate pas beaucoup  de tirs en première période. C'était vraiment un très bon match pendant 60 minutes."

Vous avez pris l'ascendant dans les duels. Quelle est votre recette ?
T. O. :
"Ce sont des joueurs que j'ai beaucoup rencontrés lors des dernières  années. J'essaie de les faire douter à chaque fois. Avec une grosse défense comme la nôtre, c'est toujours un plaisir d'être derrière. Plus tu montes en  intensité dans le match, plus tu prends de la confiance et plus tu mets les  tireurs adverses en échec, notamment les ailiers. C'est l'une des clés, avec  une défense de ce type en 5-1 (avec un joueur avancé) d'empêcher les ailiers de  trouver des solutions. Mais collectivement, on forme vraiment un bloc. On défend bien ensemble. Chacun fait les efforts pour les autres."

Votre but, c'était un éclair de génie ?
T. O. :
"J'en ai beaucoup tenté dans ma carrière et cela ne m'avait pas beaucoup  réussi. Là, j'ai vu que c'était le joueur avec la chasuble qui avait tiré, donc  je n'ai pas hésité. J'ai eu un peu de chance parce que le ballon n'était pas  parti trop loin pour que je puisse vite la récupérer. Comme il y avait un écart conséquent au score, je ne prenais pas un gros risque en le tentant. Mais j'ai  eu un peu de réussite parce que le ballon touche deux fois les poteaux avant de  rentrer. J'étais content mais ce n'est pas le plus important. Ce qui me fait vraiment plaisir, c'est le match de l'équipe. C'était complet dans tous les secteurs du jeu."

AFP

Championnat d'Europe de Handball