Nina Kanto : "beaucoup d'espoirs et d'ambitions pour la suite"

Publié le

Auteur·e : Manu Roux
Nina Kanto
Nina Kanto | DR

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L’ancienne pivot des Bleues (retraitée des terrains depuis 2016), vice-championne du monde en 2011, a apprécié la performance de l’équipe de France victorieuse du Danemark mardi soir (23-20) et notamment la performance des gardiennes.

"Les Bleues ont vraiment dirigé le match comme elles le souhaitaient avec d’excellentes gardiennes, Amandine Leynaud sur toute la durée du match et Cléopatre Darleux qui arrive à faire trois arrêts sur deux penalties! Orlane Kanor fait une superbe rentrée dans la compétition. «Air Kanor » était de retour sur les tirs de loin. On avait l’impression qu’elle pouvait rester cinq minutes en suspension, incroyable! Grace Zaadi a bien mené sa barque, alternant temps forts et temps faibles. Au poste de pivot, Pauletta Foppa s’est montrée très précieuse et efficace. Et la défense en 0-6 a vraiment perturbé la circulation de balle des Danoises. Le penalty arrêté par Amandine Leynaud juste avant la mi-temps est pour moi le tournant du match parce qu’il permet aux Bleues de rentrer aux vestiaires avec un but d’avance. Ça a donné la «patate» à toute l’équipe qui était galvanisée pour la deuxième période".

"Elles peuvent aller au bout"

"Les Danoises n’ont pas démérité mais les Françaises ont vraiment su les faire déjouer et les amener là où elles voulaient. On a moins vu Estelle Nze Minko que sur le précédent match mais c’est vraiment une joueuse que j’adore, qui est belle à voir jouer et c’est difficile d’être efficace à chaque fois. Je sais qu’elle sera là sur les matches décisifs. Alexandra Lacrabère a eu du mal aussi et a sans doute été frustrée par son hors-cadre sur 7m alors qu’elle venait de rentrer. Ça joue psychologiquement, mais elle s’est relancée sur la fin. L’équipe de France a vraiment fait preuve d’un gros mental. L’équilibre jeunes/anciennes a été trouvé. Tout le monde apporte sa pierre à l’édifice. Il y a beaucoup de dynamisme, d’agressivité, de vitesse".

"En terme de qualités athlétiques, elles sont très impressionnantes. Ajoutez à cela beaucoup de technique et une forme de lucidité que l’on n’a pas toujours eu en équipe de France. Donc si elles continuent à jouer comme ça, sur ce rythme, et à monter en puissance dans cette compétition, il y a de grandes chances pour qu’elles aillent au bout. Après, on aura besoin d’une Estelle Nze Minko des grands jours, d’une Grace Zaadi qui met des lucarnes comme elle en a mis aujourd’hui, d’une Siraba Dembélé-Pavlovic qui va mettre trois buts importants dans le match. Et bien sûr de nos gardiennes! On a vraiment une doublette exceptionnelle et même une triplette avec Laura Glauser en tribunes. Quand on voit le vivier qu’il y a, on ne peut qu’avoir beaucoup d’espoirs et d’ambitions pour la suite de la compétition".


Propos recueillis par Manu Roux

Manu Roux ManuRouxJO

Championnat d'Europe de handball