Luc Abalo
Luc Abalo | AFP

Les Tricolores arrachent la victoire en Belgique

Publié le , modifié le

L'équipe de France a arraché un court succès (39-37) en Belgique, en match comptant pour les qualifications de l'Euro 2018. Trois jours après avoir corrigé la Lituanie (37-20), les Bleus ont connu toutes les peines du monde pour venir à bout des Belges qui ont longtemps mené au score. La décision s'est finalement faite à 20 secondes de la fin, sur un but signé N'Guessan, puis après une dernière attaque adverse avortée, Gérard a marqué depuis sa zone dans un but vide.

Dès les premières minutes, les Belges ont démontré qu'ils n'avaient aucun complexe face aux Experts. Il y a 21 ans, les Français avaient d'ailleurs été surpris par cette équipe (21-20). Avec souvent deux ou trois buts d'avance tout au long de la partie, les Belges ont sûrement cru à la victoire. Ne disposant que de trois joueurs professionnels (Lettens, Cauwenberghs et Bolaers), les "Red Wolves" ont ainsi tenu tête aux quintuples champions du monde pendant de longues minutes grâce à un Qerimi particulièrement inspiré et un Simon Ooms ultra-réaliste.

Les Belges, dirigés par le Français Yérime Sylla, ont profité à plein de la règle qui leur permet de remplacer leur gardien de but par un joueur de champ et donc de profiter d'un avantage numérique en attaque. Les Bleus n'auront finalement repris des couleurs qu'après l'exclusion temporaire (et sévère) de l'ailier Kedziora (40e, 26-25). Imprécis, maladroits, les Tricolores ont peut-être pris de haut leurs adversaires. Du penalty raté par Kentin Mahé (25e) à cette contre-attaque de Nikola Karabatic avortée par une reprise de dribble (41e), la belle mécanique s'est bien enrayée à Liège.

Le carton bleu de Qerimi, synonyme d'exclusion pour une faute sur Valentin Porte (52e), a profité aux joueurs de Didier Dinart qui ont alors repris l'ascendant. Mais les exclusions de Porte (55e) et Mahé (56e) ont de nouveau relancé les locaux jusqu'aux vingt dernières secondes et l'exploit de N'Guessan (60e)... Les Experts ont été plutôt décevants, mais signent un deuxième succès d'affilée, avant d'affronter la Norvège pour la tête du groupe.