Les Karabatic retrouvent la lumière

Les Karabatic retrouvent la lumière

Publié le , modifié le

Victimes de quelques déboires personnels, lorsqu'ils évoluaient encore à Montpellier, Nikola et Luka Karabatic ont définitivement tiré un trait sur le passé. Celle qui est aujourd'hui l'une des fratries les plus célèbres de France a atteint les sommets en guidant dimanche les Bleus jusqu'au sacre à l'occasion du championnat d'Europe.

C’est l’histoire de deux frères. Deux frères qui ont tout vécu ensemble. Le pire, avec l’affaire des paris suspects qui a entaché leur réputation fin 2012. Et désormais, le meilleur, avec ce titre de champion d’Europe glané au nez de 15.000 Danois. Après deux années mitigées sur le terrain comme en dehors, les Karabatic ont plané (chacun à leur façon) sur la scène continentale durant la quinzaine au Danemark. Un sentiment de renaissance pour l'un, une révélation pour l'autre.

Nikola, l’aîné, en a profité pour redevenir le leader des Bleus. Élu MVP du tournoi pour ses prestations de haute voltige, celui qui s’est exilé à Barcelone -pour non pas "fuir la France", mais pour se concentrer sur le sportif et uniquement ça- a confirmé, avec ses cinq buts et dix passes décisives dimanche, qu’il en avait encore sous le pied. Et qu’il est, et sera dans le futur, le chef de meute de ces Experts. Ce qu’il était déjà chez les Karabatic. 

Luka, lui, est sorti de l’ombre de Nikola. Contrairement à la barbe épaisse de son frère, habitué aux joutes continentales et mondiales, la sienne a découvert le haut niveau au Danemark. Appelé pour la première fois de sa jeune carrière à disputer une compétition avec le maillot bleu, le pivot d’Aix-en-Provence a effacé l’image négative -que certains pouvaient avoir de lui, après son rôle dans l’affaire des paris suspects- pour laisser place à celle d’un joueur, d'un cadre en devenir.

Rien, vraiment rien, ne pouvait donc être plus beau pour eux que ce triomphe en famille. "C'est une joie indescriptible, j'ai gagné pas mal de médailles et là, gagner un titre ensemble avec mon frère, c'est quelque chose de nouveau, j'en suis très très fier, a confié Nikola au micro de France2, quelques minutes après le match. C'est une victoire particulière." Car justement, chez les Karabatic, rien n'est plus sacré que le lien du sang.

Vidéo: Nikola Karabatic: "C'est juste magique"

Voir la video

Yohan Roblin @yohanroblin

Championnat d'Europe de Handball