Lacrabère France Monténégro
Alexandra Lacrabère s'est montrée décisive contre le Monténégro. | EPA/MAXPPP

Les Françaises confirment face au Monténégro

Publié le , modifié le

L'équipe de France a poursuivi son parcours sans faute au championnat d'Europe en parvenant à se défaire (24-20) du Monténégro, tenant du titre européen, lors de la 3e journée vendredi à Osijek (Croatie). Une nouvelle fois très concentrées sur leur sujet, s'appuyant sur une défense de fer et un duo Pineau-Lacrabère particulièrement performant offensivement, les Bleues ont dégagé beaucoup de sérénité dans cette rencontre considérée comme la finale du groupe D. D'ores et déjà qualifiées pour le Tour principal, les Françaises ont profité de cette victoire pour assurer la première place, faire le plein de confiance, mais aussi pour se positionner dans des conditions très favorables pour la suite de la compétition.

Deux jours après sa démonstration de force contre la Serbie (27-16), la France retrouvait la sélection monténégrine, une vieille connaissance. Le Monténégro avait éliminé les Bleues sur le fil (23-22) en quarts de finale des jeux Olympiques 2012 à Londres, mais les Tricolores avaient pris leur revanche l'an passé au premier tour du Mondial en Serbie (17-16). Réputées pour leur jeu musclé et leurs fortes individualités, les Monténégrines ont trouvé à qui parler avec ce collectif français très compact, et un bloc défensif qui a su mettre sous l'éteignoir la star Katarina Bulatovic qui à l'image de ses coéquipières a eu bien du mal à s'extirper de l'étau tricolore.

A contrario, les Françaises ont su se montrer patientes dans le jeu placé, et profiter avec excellence des ballons volés pour faire la différence. Les Bleues ont multiplié les tirs de loin, pourtant pas leur point fort, grâce à une Allison Pineau (8 buts) et une Alexandra Lacrabère (7 buts) étincelantes. C'est cette dernière qui arrachait l'égalisation à la pause grâce à deux missiles (12-12). Les Tricolores reprenaient l'avantage dès le retour des vestiaires (13-12) pour ne plus jamais le lâcher. Pineau, encore elle, a donné définitivement l'ascendant aux Bleues à dix minutes de la fin (20-17). Les Bleues ont ensuite tenu le choc défensivement en alternant à bon escient défense à plat et étagée face à des Monténégrines dépassées.

Avec ce parcours sans-faute, Siraba Dembélé et ses partenaires aborderont cette deuxième phase, pour laquelle elles étaient déjà qualifiées avant cette  rencontre, avec un maximum de quatre points. Elles se lanceront en tête du groupe 1, avec une longueur d'avance sur les Pays-Bas et la Suède (3 pts) et quatre sur l'Allemagne (0 pt), ses trois prochains adversaires.

Vidéo: Les Bleues en ballottage favorable pour les demies

Christian Grégoire