Dembélé France Bleues
Siraba Dembélé a remobilisé ses partenaires. | JULIEN CROSNIER / DPPI MEDIA

Les Bleues qualifiées pour l'Euro 2014

Publié le , modifié le

L'équipe de France féminine de handball a validé son billet pour l'Euro-2014 au terme d'un succès difficile face à l'Islande (24-19), samedi à Limoges. Grâce à cette quatrième victoire en autant de matches, la sélection tricolore est qualifiée pour le Championnat d'Europe organisé du 7 au 21 décembre en Croatie et en Hongrie avant même de disputer ses deux dernières rencontres des éliminatoires.

Ce sera la vingtième participation d'affilée à une compétition internationale pour les Bleues qui n'ont plus raté de grands rendez-vous depuis 1999 empochant notamment un titre de championnes du monde (2003) et trois médailles d'argent au Mondial (1999, 2009, 2011). Troisièmes à deux reprises (2002 et 2006) à l'Euro, les Françaises n'y ont encore jamais décroché l'or, qui sera cette année synonyme d'accession directe  aux jeux Olympiques de Rio en 2016.

Avec cette qualification précoce au Championnat d'Europe, le sélectionneur Alain Portes, va pouvoir, comme il l'espérait, se servir des duels contre la Finlande et la Slovaquie en juin pour préparer plus sereinement l'avenir en ouvrant son effectif à d'autres handballeuses. "Celles qui vont nous rejoindre vont devoir rentrer rapidement dans la mentalité du groupe qui est très positif", a affirmé au micro de Sport+ l'ancien patron de la sélection masculine tunisienne, satisfait du ressaisissement de ses joueuses après une première mi-temps peu rassurante sur le plan défensif.

Portes donne de la voix

A Beaublanc, les Bleues ont d'abord semblé être crispées par l'enjeu. Victorieuses sans trop de difficultés à l'aller (27-21), mercredi à Reykjavik, elles ont été chahutées en première période par des Islandaises pleines d'abnégation et de culot. Emmenée par la demi-centre Karen Knutsdottir, sa joueuse la plus dangereuse, la sélection nordique a pris le jeu à son compte pour mener de trois longueurs à la mi-temps (10-13), au grand agacement de Portes, pourtant calme et posé d'habitude.

Au retour des vestiaires, la capitaine Siraba Dembélé et ses partenaires montraient un visage bien plus conquérant. La bonne entrée de l'arrière Camille Ayglon, de retour cette semaine dans la maison bleue après un congé maternité, et la fougue d'Alexandra Lacrabère (4 buts en 12 minutes) permettaient aux Françaises de repasser devant (18-17). Elles ne seront alors plus rattrapées au score, faisant progressivement plier physiquement leurs adversaires. Gnonsiane Niombla menait définitivement son équipe vers la victoire en aggravant la marque (21-18) au grand soulagement  de son sélectionneur.

AFP