Euro féminin de handball : Les Bleues en demi-finale après leur victoire face à la Serbie

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexis Ibohn
Estelle Nze Minko face à deux joueuses serbes
Estelle Nze Minko face à deux joueuses serbes | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

C'est fait, les Bleues sont en demi-finale de leur championnat d'Europe de handball. Longtemps bousculées, les Françaises ont réussi à prendre le meilleur sur la Serbie (38-28), mercredi à Nantes pour rejoindre le dernier carré, où elles affronteront les Pays-Bas, vendredi (21h00) à Bercy. Portées par Estelle Nze Minko en première période et par Laura Glauser en seconde, les joueuses d’Olivier Krumbholz ont confirmé leur montée en puissance depuis le début de la compétition.

"On sait qu'on doit élever notre niveau face à la Serbie, déclarait la capitaine Siraba Dembélé avant la rencontre. La qualification ne nous tombera pas dans les bras, il faut aller la chercher". En effet, les Bleues sont allées la chercher. Longtemps au coude-à-coude face à une équipe de Serbie pleine d'enthousiasme, les Bleues auront attendu un quart d'heure avant de faire un écart. Menant 9 à 8, les joueuses d'Olivier Krumbholz ont profité de la première parade d'Amandine Leynaud, puis d'un joli tir de Manon Houette pour prendre deux buts d'avance (10-8, 15e). 

Cinq minutes pour faire l'écart...

Une avance qui ne sera que de courte durée, puisque les Françaises vont, dans la foulée, perdre Béatrice Edwige pour 2 minutes et voir les Serbes rapidement recoller au score à la 25e minute (14-14). S'en suivra alors 5 minutes de folies durant lesquelles les Françaises, dans le sillage d'une Estelle Nze Minko des grands soirs, vont complètement étourdir la défense serbe pour creuser un véritable écart (18-14) avant la pause. 

Une mi-temps pour l’accroître 

Un écart qui s'est accru en deuxième période suite à la baisse de régime serbe bien exploitée par des Françaises donnant tout ce qu'elles avaient, la rencontre se soldait par une victoire des Bleues (38-28). Sur ce match, les coéquipières d'Allison Pineau, championnes du monde l'an passé, ont confirmé leur régulière montée en puissance depuis le début de la compétition. Un sentiment accentué par le retour au premier plan de certaines joueuses, à l'image d'une Laura Glauser décisive dans la cage, d'une Estelle Nze-Minko exceptionnelle (9 buts) ou d'une Manon Houette étincelante (7 buts). De quoi ravir Olivier Krumbholz. "Elles ont fait un excellent match, elles ont su se montrer patientes, s'est félicité le sélectionneur français au micro de beIN Sports. Les Serbes n'avaient plus aucune pression, elles nous ont un peu débordé avec leur attaque, mais au fur et à mesure, on a pu prendre l'ascendant. La fin de la première période a été déterminante, on a fait un écart en peu de temps, ça nous a donné de la confiance. Après en seconde période, on a déroulé. On a vu de belles choses, de l'adresse, du spectacle. Quelle belle équipe de France !", a-t-il conclu tout sourire. 

Alexis Ibohn AlexisIbohn

Championnat d'Europe de handball