Estelle Nze Minko (Euro 2018)
Estelle Nze Minko dans la défense russe | JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Euro féminin de handball : Entame manquée pour les Bleues battues par la Russie

Publié le , modifié le

En ouverture de l'Euro 2018, les Bleues ont chuté face à la Russie (23-26) à Nancy. Les coéquipières d'Allison Pineau ont sans doute été rattrapées par la tension inhérente au premier match d'une compétition à domicile même si elles avaient l'avantage à vingt minutes de la fin. Il faudra réagir dimanche face à la Slovénie.

Trop tendues les Bleues ? Après une entame de match complètement manquée, principalement en attaque, l'équipe de France avait renversé la vapeur jusqu'à prendre l'avantage et prendre, semblait-il, la mesure de son adversaire. Mais ceci n'a pas suffi et la fin de match a été trop brouillonne pour espérer remporter ce premier match face à une équipe de Russie qui a impressionné dans cette partie. Ce sont donc les Russes qui empochent ce succès (23-26) ce jeudi soir à Nancy et qui débutent parfaitement l'Euro 2018. Les superstitieux se rappelleront que les Bleues avaient entamé leur Championnat du monde finalement victorieux en 2017 par une défaite, déjà.

à voir aussi Euro féminin de hand : Revivez la victoire de la Russie sur la France (26-23) Euro féminin de hand : Revivez la victoire de la Russie sur la France (26-23)

Leynaud et Kanor stars avant la pause...

La tension, palpable en début de rencontre, se manifestait par une attaque imprécise pendant les premières minutes de jeu. Il fallait une déjà grande Amandine Leynaud dans les buts pour empêcher la Russie de se détacher et il fallait sept minutes aux Bleues pour inscrire leur premier but par Béatrice Edwige (1-1, 7e). Mais les Françaises n'étaient toujours guéries et après un peu moins d'un quart d'heure, le retard passait à trois buts (2-5, 14'). Le moment choisi pour Orlane Kanor, 21 ans, de se mettre en évidence.

La joueuse de Metz inscrivait ses quatre premiers tirs, et même six avec deux nouveaux après la pause, pour donner à la France son premier avantage (10-9) à moins de cinq minutes de la mi-temps. C'est finalement sur un score de parité (11-11) que les deux équipes rentraient aux vestiaires. On se dit alors que la France a laissé passer l'orage et qu'elle est entrée dans sa compétition.

... Dmitrieva et Samokhina, tsarines au retour des vestiaires

C'est l'équipe de France qui démarrait le mieux la deuxième période avec deux buts de Kanor, encore elle, et Flippes pour faire un petit break (14/12). Las, en face le duo, Daria Dmitrieva (8 buts au total) et Daria Samokhina (7 buts à 7/8 aux tirs) a fait beaucoup de mal à la défense française. Remplacée par Laura Glauser (4/10), Amandine Leynaud (8/27) faisait son retour mais rien n'y faisait, la Russie reprenait les devants, pour ne plus jamais les quitter, sur un jet de 7 mètres de Samokhina (17-18).

Trop fortes, comme le reconnaîtra après la rencontre Olivier Krumbholz au micro de BeIN Sports, les Russes ne laissent aucune chance aux Françaises qui accusent jusqu'à trois buts de retard dans le money time. Un dernier shoot raté d'Allison Pineau enterrait les derniers espoirs tricolores et validait cette première défaite (23-26). L'équipe de France n'a désormais plus le droit à l'erreur et ça commence dimanche face à la Slovénie.

Christophe Gaudot @ChrisGaudot

Championnat d'Europe de Handball