Laura Flippes (France) tire en déséquilibre face au Monténégro lors du premier tour de l'Euro féminin de handball
Laura Flippes (France) tire en déséquilibre face au Monténégro lors du premier tour de l'Euro féminin de handball | AFP

Euro féminin de hand : la France dans les starting-blocks pour le tour principal

Publié le , modifié le

Après leur victoire pleine de maîtrise contre le Monténégro, les Bleues peuvent se projeter sur le tour principal de leur Euro, qu’elles disputent à Nantes dès jeudi, avec sérénité. Au programme pour les joueuses d’Olivier Krumbholz : Danemark, Suède et Serbie.

Le mauvais démarrage face à la Russie n’aura donc pas eu d’incidence pour l’équipe de France qui peut aborder le tour principal avec confiance. Les Bleues arrivent à ce niveau de la compétition avec 2 points. Un total équivalent à celui du Danemark, de la Suède et de la Serbie, qui leur permet d’être maître de leur destin dans le groupe A. Pour atteindre les demi-finales, les tricolores doivent donc dominer trois équipes prétendantes au podium. 

Danemark, attention à Hansen

Les Danoises, premières adversaires des Bleues, ne sont plus montées sur un podium des championnats d’Europe depuis 2004 (2e), année de leur dernier titre international (aux Jeux Olympiques). Après quelques années de désert, l’équipe dirigée par Klavs Bruun est en progression. Les Françaises feront attention aux demi-finalistes de l’Euro 2016, qui comptent sur Anne Mette Hansen. Présente depuis 2013 et la médaille de bronze aux championnats du monde, Hansen vainqueur de la précédente Ligue des champions, porte et dirige ses coéquipières, par sa capacité à dépasser son rôle d’arrière en attaque.

Les Suédoises sont revanchardes

La Suède, deuxième obstacle de la France a soif de revanche. Les scandinaves souhaitent franchir la porte du Final Four, chose qu’elles n’ont pas réussie il y a deux ans, chez elles. Un objectif porté par sa star : Isabelle Gulldén (195 sélections) et MVP lors de la médaille de bronze de son pays, à l’Euro 2014. Celle qui évolue à Brest, a un palmarès impressionnant en club. Une Ligue des champions et une Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe. Après dix ans de carrière internationale, elle espère sûrement transformer ses deux médailles (l’argent à l’Euro 2010 et le bronze à l’Euro 2014) en or. 

La Serbie veut rejouer les premiers rôles

Enfin le dernier adversaire des Bleues, la Serbie,  souhaite aussi monter sur le podium. Les Serbes n’ont plus eu le droit aux honneurs depuis leur seconde place aux championnats du monde de 2013. Depuis, le pays a enchaîné les déconvenues. Pour se relever, les Serbes peuvent compter sur Katarina Krpez, auteur déjà de 26 buts depuis le début de l’Euro.

Quoi qu’il en soit, les Française seront assurées de se qualifier pour les demi-finales en remportant leur trois rencontres. Si elles obtiennent deux victoires, leur qualification pour le final four dépendra alors des résultats de leurs adversaires.

Programme:
Danemark (ce jeudi à 18h)
Suède (Samedi 8 à 15h) 
Serbie (mercredi 12 à 21h)

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu

Championnat d'Europe de Handball