Handball

Euro de handball 2020 : la France éliminée après sa défaite contre la Norvège

Publié le , modifié le

Dos au mur après sa défaite contre le Portugal pour débuter le championnat d'Europe, l'équipe de France s'est inclinée cette fois contre la Norvège, vice-championne du monde, devant son public à Trondheim (28-26). Pour la première fois de son histoire, l'équipe de France est éliminée dès le premier tour de l'Euro et vient de plonger dans la crise.

La chute est immense et les lendemains s'annoncent compliqués ! L'équipe de France de handball devait réaliser un exploit immense face à la Norvège, vice-championne du monde : s'imposer pour croire encore à une qualification au tour principal. Mais les Bleus ont failli, et s'inclinent 28-26 au bout d'une rencontre irrespirable. Pour la première fois de son histoire, l'équipe de France, six fois championne du monde, trois fois championne d'Europe et double championne olympique, est éliminée de l'Euro dès le premier tour. 

"La France est peut-être là où elle doit être"

C'est donc un échec retentissant que vient de subir le handball français.  "On a habitué les gens aux médailles, aux podiums, et ce soir on rend nos supporteurs tristes", regrettait Nikola Karabatic après la rencontre. Les Bleus rentrent donc dans une crise que le sélectionneur national refuse d’observer. "Je sais pas si il y a une crise, expliquait Didier Dinart au micro de Beinsports. Aujourd'hui la faute n’est à personne. Ça montre où on en est et le travail qu'il y a à faire. C’est un passage à vide et la France est peut-être là où elle doit être."

Les têtes encore emplies de doutes, et la confiance au plus bas après le revers face au Portugal, les Bleus ont débuté leur rencontre de la plus mauvaise des manières et les dix premières minutes laissaient penser que les Bleus avaient déjà préparé leurs valises. Deux buts en dix minutes, sept pertes de balle en un quart d'heure, mais les Français viraient en tête après les 30 premières minutes. Porté par un Nikola Karabatic qui vait sonné la révolte, mais surtout par son pivot Ludovic Fabregas (8/8 au tir), omniprésent et élu homme du match comme lot de consolation. 

La muraille Bergerud 

Malmené par la bande à Sander Sagosen, une nouvelle fois énorme, l'équipe de France avait parfaitement entamé sa deuxième période prenant trois buts d'avance. On pensait alors que l'exploit, que seule cette équipe pouvait réaliser, était en train de s'écrire. Mais malgré sa supériorité numérique, la France a baissé le pas et laissé les Norvégien revenir à hauteur.

Bien aidé par Vincent Gérard (11 arrêts) revenu à son niveau, après être passé complètement à travers contre le Portugal, la France allait vivre un cauchemar nommé Bergerud (14 arrêts). Dans le money-time, le gardien scandinave a dressé le rideau de fer, stoppant toutes le tentatives françaises. Face à l'échec, l'équipe de France s'est mise à sombrer la tête vers la sortie jusqu'au buzzer final qui venait sceller leur sort.

Euro de handball 2020 : la France éliminée après sa défaite contre la Norvège
© AFP

Direction le TQO en avril

Toujours pas qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo, l'équipe de France est en vrai chantier et son sélectionneur Didier Dinart est plus que jamais sur un siège éjectable. Cette désillusion à l'Euro, mais surtout la qualité du jeu proposé montre la fracture qui s'est créée entre lui et ses joueurs. La France n'a désormais plus qu'une chance d'aller au Japon : finir dans les deux premiers du TQO organisé à Paris du 16 au 19 avril prochain pour éviter ce qui serait "un drame national" selon Valentin Porte

Championnat d'Europe de Handball