Euro de handball 2020 : la Croatie sort la Norvège après un match fou, la France aura du lourd au TQO

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Paquier
Croatie handball
Karacic et Sego (Croatie) après leur qualification en finale de l'Euro de handball | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Au terme d'une demi-finale dantesque, la Croatie a arraché sa place en finale du championnat d'Europe face à la Norvège (29-28). Au terme de deux prolongations, et sur une action folle dans la dernière minute, les Croates ont puni l'équipe de Sander Sagosen. Une mauvaise nouvelle pour l'équipe de France qui était suspendue au résultat de cette demi-finale. Avec l'élimination de la Norvège, c'est du lourd qui attend les Bleus pour le tournoi de qualification olympique (TQO) à Bercy.

Quel match ! Comme lors du Mondial 2017, là aussi en demi-finale, il a fallu aller en prolongations pour décider qui de la Norvège et de la Croatie allait prendre la direction de la finale de l'Euro. Mais pour rendre le suspens encore plus insoutenable, il a fallu en ajouter une deuxième pour départager les deux nations. Après 80 minutes intenses, poussant les handballeurs au bout de leurs forces et de leurs émotions, c'est la Croatie qui est sortie vainqueur (29-28)... au grand malheur de l'équipe de France. 

La France aura du lourd au TQO

Devant leur télévision, joueurs, staff, et supporters français, priaient pour voir la Norvège aller décrocher le premier titre de son histoire, dimanche en finale. Malheureusement pour eux, les Norvégiens passeront eux aussi par un TQO pour se qualifier aux Jeux Olympiques de Tokyo. En plein chamboulement, les Bleus verront donc du lourd arriver à Bercy du 17 au 19 avril prochain. Au lieu de la Corée du sud, Chili, Egypte ou l'Espagne (si elle n'est pas championne d'Europe), les hommes de Didier Dinart hériteront du Portugal, qui a battu la France en ouverture de l'Euro. Mais aussi de la Croatie (si elle n'est pas championne d'Europe), et d'une équipe africaine : la Tunisie ou l'Algérie d'Alain Portes.

à voir aussi Équipe de France : du changement avant le TQO ? Équipe de France : du changement avant le TQO ?

Mais cela n'est qu'une première hypothèse, car si la Croatie est championne d'Europe, c'est l'Espagne qui basculerait avec la France. Dernière option, la plus avantageuse pour les Bleus mais la moins probable, si la Slovénie remporte l'Euro, la Croatie et une équipe africaine resterait avec la France mais l'Autriche prendrait la place du Portugal. 

Peu importe les cas de figures, cette élimination de la Norvège risque de faire réfléchir dans les plus plus hautes sphères de la Fédération Française de handball. Face à l'urgence et à l'adversité, contenu du piètre Euro des Français, Philippe Bana, Directeur Technique National, et Joël Delplanque, le président, pourraient décider d'apporter des changements dans le staff tricolore, malgré avoir conforté Dinart à son poste de sélectionneur à l'issue du championnat d'Europe. 

Marin Sego héros Croate

Dans une rencontre à couteaux tirés, la Norvège a été bousculé comme jamais dans cet Euro et a douté véritablement pour la première fois. Face à l'agressivité croate des deux côtés du terrain, et une paire de gardien au sommet de leur forme, Sander Sagosen et sa troupe ont dû forcer le barrage et puiser dans leurs ressources pour arracher une première prolongation. Menés pendant presque 50 minutes, les Norvégiens ont réussi à reprendre l'avantage à l’approche du money time. Alors qu'ils pouvaient faire le break, les Scandinaves ont eu deux occasions sur jet de 7 mètres pour plier la rencontre mais Matej Asanin a pris le relais du portier du Montpellier Handball, Marin Sego, en remportant ces deux face-à-face. 

Si le Parisien Sander Sagosen (10 buts), et le gardien norvégien Torbjoern Sittrup Bergerud (14 arrêts) ont maintenu leur équipe toute la rencontre. Mais dans la dernière minute de la dernière prolongation, alors que l'on se dirigeait vers une séance de penalties, la Croatie a manqué la balle de match. Les Norvégiens, partis en contre, pensaient décrocher leur finale mais Marin Sego (11 arrêts) a sorti l'ultime parade permettant aux Croates de récupérer la balle à dix secondes du buzzer. Héroïque, la Croatie n'a pas gâché cette dernière occasion et a fait exploser son public, venu en nombre à Stockholm. La finale les opposera à l'Espagne ou la Slovénie dimanche, affiche de la deuxième demi-finale. 

Championnat d'Europe de Handball