Allemagne
La joie des remplaçants allemands durant la demi-finale de l'Euro contre la Norvège | AFP - JENS WOLF

Euro 2016 : L'Espagne rejoint l'Allemagne en finale

Publié le , modifié le

La soirée a délivré ses tickets pour la finale du championnat d'Europe de handball. Dans un premier temps, l'Allemagne est venue à bout – non sans mal - de la Norvège, l'équipe qui avait éliminé les Bleus mercredi soir, en s'imposant 34-33 après prolongation. Dans la foulée, l’Espagne a dominé la Croatie 33 à 29, grâce notamment à un gardien très en verve et une défense solide. Dimanche, l’Allemagne, qui retrouve la finale d'une grande compétition internationale pour la première fois depuis neuf ans, se mesurera donc à une robuste équipe ibérique pour la couronne européenne.

L’Espagne dominatrice

Sur le papier, l’Espagne partait favorite de sa demi-finale face à la Croatie. Et sur le terrain, la domination espagnole s’est concrétisée malgré la motivation d'une équipe croate boostée par sa victoire nette et sans bavure, deux jours auparavant, face à la Pologne. Les Espagnols ont notamment pu s'appuyer sur leur gardien pour malmener les espoirs croates. Une défense bien en place a également permis à l'Espagne de remporter cette demi-finale 33 à 29 et d'accéder ainsi à la quatrième finale du tournoi européen de son histoire après 1996, 1998 et 2006.

L’Allemagne au bout du suspense

Plus tôt dans la soirée, l’Allemagne avait décroché son billet pour la finale de l’Euro 2016 aux dépens de la Norvège. C’était pourtant une "Mannschaft" affaiblie par de nombreuses absences et blessures qui abordait cette rencontre. Outre les absences du début de compétition, l’entraîneur Dagur Sigurdsson devait encore se passer des services de l'arrière droit Steffen Weinhold et  l'arrière gauche Christian Dissinger, déjà forfaits lors de la rencontre face au Danemark.

Quoi qu’il en soit, les Allemand parvenaient à s’imposer à l’issue d’un match fort en suspense. Face à un collectif norvégien prêt à tout pour la première demi-finale de leur histoire, l’Allemagne n’arrivait pas à prendre un réel ascendant et c’était finalement le jeune Rune Dahmke qui arrachait la prolongation grâce à un but à 20 secondes seulement du buzzer.  Une prolongation qui allait sourire aux Allemands vainqueurs 34 à 33. La joie était bien évidemment immense pour ceux qui n’avaient plus visé l’or depuis 2007.

Isabelle Trancoën

Championnat d'Europe de Handball