Montpellier PSG
Baptiste Bonnefond (Montpellier Handball) | SYLVAIN THOMAS / AFP

D1 - 16e journée : Paris SG - Montpellier, un "classique" en or massif

Publié le , modifié le

La couronne de champion de France de handball est à portée de mains de Montpellier, alors que le Paris Saint-Germain doit impérativement gagner pour entretenir l'espoir : le "classique" s'annonce crucial (20h45), lors de la 16e journée de D1.

 "Si on venait à perdre, on pourrait faire une croix sur le Championnat car c'est déjà mal embarqué." Le Parisien Luka Karabatic est bien conscient que la quête d'un quatrième titre consécutif ne tient (déjà) plus qu'à un fil. Son ancien club, Montpellier, a lui une occasion en or massif de se parer de cette 15e couronne qui lui échappe depuis 2012. Avec une victoire dans la capitale, il compterait huit points de plus que le deuxième. Et dilapider une telle avance, même avec encore dix matches à jouer, semble improbable. 

"Personne n'imaginait que l'on bascule avec six points d'avance à la mi-saison. Même Montpellier à sa grande époque avait rarement une telle avance", souligne le gardien du MHB et de l'équipe de France Vincent Gérard qui veut enfoncer le clou dans la capitale. Car une défaite de son club relancerait le suspense. Le PSG n'aurait plus que quatre points de retard et pourrait espérer des faux-pas de son rival, qui aura encore au moins trois duels compliqués à négocier : le derby contre Nîmes (5e) le 18 avril, la réception de Nantes (4e) le 16 mai et un déplacement à Saint-Raphaël (3e) le 23 mai.

Paris invaincu à domicile

"Le danger de ce match est d'aller à Paris en se disant que même si on perd on aura quand même quatre points d'avance, prévient Gérard. On doit aller à Paris pour gagner même s'il ne perd pas souvent chez lui." A Coubertin, l'armada de la capitale est invaincue cette saison toutes compétitions confondues alors qu'elle a déjà subi trois revers à l'extérieur en D1 dont un à Montpellier (33-30) fin décembre, juste avant la trêve internationale. 

L'équipe montpelliéraine avait réalisé un tour de force au niveau offensif avec pas moins de 9 buts de Valentin Porte, meilleur marqueur de la partie. Le hic, c'est que le polyvalent gaucher, capable d'évoluer à l'aile ou à l'arrière, souffre d'une entorse à la cheville droite et ne sera pas du déplacement. Son forfait s'est ajouté à l'absence de l'ailier tunisien Ayem Toumi (rupture du tendon d'Achille), alors que l'arrière gauche Mathieu Grébille et le pivot Ludovic Fabregas ne sont pas encore opérationnels après de gros pépins physiques (opération d'une épaule pour l'un, thrombose à un bras pour l'autre).

Du côté du PSG, la vedette danoise Mikkel Hansen et le jeune ailier Dylan Nahi ont repris récemment l'entraînement collectif. Pas sûr néanmoins de les voir à l'oeuvre jeudi. Mais le triple champion de France ne manque pas d'arguments avec un effectif constellé de vedettes.

AFP