Daniel Narcisse
Daniel Narcisse pris dans la tenaille toulousaine | MaxPPP - La dépêche du Midi

Toulouse et le PSG dos à dos

Publié le , modifié le

Le Paris SG, champion de France en titre qui n'avait connu qu'une seule défaite la saison dernière, a été tenu en échec à Toulouse pour son premier match de championnat (29-29). Les Parisiens ne sont même pas passés loin d'une défaite, égalisant dans les deux dernières minutes, après avoir été longtemps menés malgré une bonne entame de rencontre.

Toulouse, grâce notamment à l'efficacité de Jérôme Fernandez (9 buts), a compté jusqu'à trois buts d'avance mais a craqué sur la fin sous la pression des hommes de Philippe Gardent, tenaces à l'image de Samuel Honrubia, auteur de sept buts. Le capitaine de l'équipe de France (Fernandez) a même buté, sur penalty, sur le gardien parisien Patrice Annonay à 14 secondes du coup de sifflet final.

Paris encore en rodage

Le PSG et sa pluie d'étoiles (Vori, Narcisse, Csaszar, Hansen) ne sont  jamais parvenus à prendre le match en mains même s'ils ont mené en première  période. Toulouse a pour sa part serré sa défense et provoqué des Parisiens souvent fautifs en défense et peu adroit en attaque. Pénalisés par quatre fois de deux minutes d'exclusion, les hommes de Gardent n'ont jamais creusé l'écart.

Battus en demi-finale du Trophée des champions par Chambéry, les Abalo, Hansen ou Narcisse, surveillés de près ont eu toutes les peines du monde à tromper le gardien espagnol du Fénix, Gonzalo Perez de Vargas. Sans Igor Vori, pénalisé par une exclusion définitive, le PSG a tremblé d'autant que l'ailier serbe Nemanja Ilic, prenant le relais de Fernandez, marquait but sur but, pour donner à son équipe un avantage de trois buts, le plus grand écart dans cette rencontre (23-20, 42e).

Les Toulousains pensaient avoir fait le plus dur, mais une exclusion de deux minutes à Fernandez, suivi d'une autre de Danijel Andjelkovic, ont stoppé l'euphorie et les Parisiens, avec deux réalisations de Mikkel Hansen, ont finalement arraché le nul.

Gardent: "Ne pas tomber dans la sinistrose"

"Quand on voit le déroulement du match, on peut être satisfait du match nul. On était venu ici pour gagner pas pour faire match nul, mais tant qu'on  présentera une défense comme celle d'aujourd'hui, on ne pourra pas espérer grand-chose", analyse l'entraîneur parisien Philippe Gardent. "Notre défense n'était pas du tout au point sur ce match, il va  falloir que nos grands se mobilisent un peu plus. On a perdu tous nos duels sur  les un contre un". Il ne faut pas tomber dans la sinistrose mais il faut réagir très vite", estime le technicien.

Gilles Gaillard