Wael Jallouz
Wael Jallouz a contribué au succès logique du Barça à Montpellier | GUILLAUME HORCAJUELO/EPA/MaxPPP

Pas de miracle pour Montpellier contre Barcelone

Publié le , modifié le

Montpellier n'avait pas les armes pour réaliser un exploit contre le grand FC Barcelone, champion d'Europe en titre (23-31), dimanche à domicile lors de la 11e journée de la Ligue des champions.

Les Héraultais, toujours privés de leurs deux meilleurs arrières gauches - Mathieu Grébille et Baptiste Bonnefond en convalescence - ont semblé toutefois moins à la peine que lors du match aller (27-37). Mais l'écart de niveau et d'expérience avec l'armada catalane, encore portée par l'excellent arrière droit macédonien Kiril Lazarov (9 buts, 12 à l'aller), était malgré tout trop important pour rivaliser.

Montpellier sans complexe

Trois jours après la défaite sur le fil contre Saint-Raphaël en D1 (27-28), les hommes de Patrice Canayer ont joué sans complexe et n'étaient pas encore condamnés à huit minutes de la fin lorsque leur ailier droit tunisien Aymen Toumi les a remis à quatre longueurs (23-27) de l'ogre catalan, neuf fois lauréat de la compétition (record). Mais des déchets techniques et un manque de répondant sur le plan défensif les ont empêchés d'espérer mieux. Le Barça, capable d'accélérer dans les moments importants, a fait cavalier seul en faisant gonfler le score.

Avec ce succès, le club de Cédric Sorhaindo prend deux longueurs d'avance en tête du groupe B et une option sur une qualification directe en quarts de finale. Montpellier reste pour sa part sixième, la dernière place synonyme d'accession aux barrages. A trois journées de la fin, le MHB compte 7 points, soit deux longueurs d'avance sur son principal poursuivant Kristianstad. Le club danois de Kolding, où Montpellier ne devra pas se rater dimanche prochain, est bon dernier avec deux points et a peut-être perdu tout espoir de qualification en chutant lourdement (23-34) à Szeged.

AFP

Championnat de France de Handball