Montpellier
Montpellier à l'attaque | PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE

Montpellier s'échappe, Dunkerque se rassure

Publié le , modifié le

Montpellier a eu beaucoup de mal à se défaire de Tremblay-en-France (31-30) mercredi mais a réussi la bonne opération de la 11e journée en se détachant un peu plus en tête de la D1.

Les défaites de Saint-Raphaël à Chambéry (26-29) et de Nantes à Dunkerque  (25-27) ont profité au MAHB, qui compte désormais 5 points d'avance sur les  Varois, toujours deuxièmes. Le Paris SG, qui accueillera Montpellier dans une semaine, aura l'occasion  de revenir à 4 points du leader en cas de succès jeudi à Créteil. Montpellier paraissait se diriger vers une victoire plutôt aisée après une  première période plutôt bien gérée (16-12). Mais les Franciliens n'ont pas  lâché le morceau.

Les Héraultais, décevants sur le plan défensif, peuvent remercier le duo  Diego Simonet (6 buts)/Vid Kavticnik (8 buts). Dunkerque, qui restait sur deux revers consécutifs en Championnat, a  retrouvé des couleurs en disposant de Nantes. Les deux équipes étaient  fortement affaiblies et c'est finalement la jeunesse nordiste qui a fait la  différence. L'USDK a pourtant fourni l'une de ses pires prestations offensives de la  saison en première période, sans que Nantes en profite pleinement (10-13). Les champions de France sont ensuite revenus avec d'autres intentions sur  le terrain. William Annotel a sorti quelques arrêts précieux (9), et Julian  Emonet (6 buts) et le jeune (17 ans) Tom Pelayo (5 buts) ont pris le dessus.

Chambéry, qui n'aime rien tant que jouer les coupeurs de tête cette saison,  s'est repositionné parmi les prétendants au podium en prenant le dessus sur  Saint-Raphaël. Les Savoyards se sont appuyés sur un duo exceptionnel, avec l'arrière  gauche Timothey Nguessan, auteur de 12 buts, et le gardien Yann Genty, lui  aussi en feu (20 arrêts). Du côté varois, Raphaël Caucheteux (5 buts) et Morten Olsen (6 buts) n'ont  pas connu leur réussite habituelle. Un peu plus loin au classement, Toulouse a obtenu à Sélestat (26-22) un  succès qui lui évite d'avoir trop à regarder derrière lui. Jérôme Fernandez et  Rémi Calvel se sont partagé la charge offensive pour le Fenix, avec 7 buts  chacun.

AFP

Championnat de France de Handball