PSG Handball temps mort
Le PSG Handball en plein temps mort | FABRICE FOURES/WORLDPICTURES/MAXPPP

Le PSG ne gagne plus

Publié le , modifié le

Le PSG a enregistré une deuxième défaite d'affilée, dépassé par la fougue de Nantes (26-30) en ouverture de la 12e journée du Championnat. Avec cette défaite, le club de la capitale risque d'être distancé par le leader Dunkerque et probablement rejoint à la deuxième place par Montpellier. L'équipe nordiste, qui avait infligé sa première défaite au Paris SG la semaine dernière (25-21), recevra le modeste club de Dijon vendredi tandis que la formation héraultaise se déplacera le même jour à Saint-Raphaël. Les Nantais prennent eux provisoirement la quatrième place en doublant Toulouse, qui recevra Cesson-Rennes, également vendredi.

Poussés par près de 9.400 spectateurs, un record pour un match de D1, les  Nantais ont donné le tournis à des Parisiens grâce à leur trio de champions du  monde espagnol Jorge Maqueda (9 buts), Alberto Entrerrios (6 buts), Valero  Rivera (4 buts). Trop passifs en défense, les champions de France, privés entre autres de  l'ailier gauche Samuel Honrubia, blessé, mais qui retrouvait Mikkel Hansen, ont  perdu pied en fin de première période (13-16) après avoir pourtant réalisé une  bonne entame.

Maqueda sur un nuage

Au retour des vestiaires, les Nantais ne se sont pas laissés griser par  leur avance. Survolté, Maqueda donnait rapidement un avantage de quatre buts à  son équipe (13-17). Le PSG revenait à -2 grâce à Jeffrey Mtima (20-22), auteur  d'une solide prestation (4 buts) à la place de Samuel Honrubia. Dans l'ambiance bouillante du hall XXL, le HBC redonnait un coup de collier  pour retrouver son bel avantage grâce à deux nouvelles réalisations de Maqueda  (20-24). En réussite totale (7/7), Gunnar Jonsson enfonçait le clou pour porter  l'écart à huit unités (22-30) à cinq minutes de la fin. L'entraîneur parisien Philippe Gardent tentait quelques changements en  plaçant l'ailier droit Luc Abalo au poste d'arrière. Le PSG réduisait l'écart  en fin de match. Trop tard.

AFP

Championnat de France de Handball