Hand Ligue des Champions Barcelone 052011
La joie des Handballeurs Barcelonais | AFP - %arois Becker

Barcelone le plus fort également en handball

Publié le , modifié le

Le FC Barcelone a remporté la Ligue des champions en battant Ciudad Real 27 à 24 en finale du Final Four, à Cologne. Il s'agit pour le Barça du septième sacre, son premier depuis 2005, dans la compétition européenne la plus prestigieuse.

Les Catalans n'avaient plus remporté l'épreuve européenne la plus prestigieuse depuis 2005, mais ils n'ont pas laissé l'ombre d'un espoir à des adversaires qu'ils avaient déjà rencontrés à quatre reprises cette saison. Si Ciudad Real avait remporté trois de ces confrontations --une en Championnat, une en Super-Coupe et une en Coupe Asobal--, le club de La Manche a couru après le score pendant toute la rencontre. La faute à Jesper Brian Nöddesbo, aussi redoutable et imprévisible que peut l'être Lionel Messi sur un terrain de football. Le Danois a inscrit cinq buts en première période, dont une improbable "roucoulette" qui a écoeuré la défense adverse.

La faute surtout à l'impressionnant Danijel Saric avec ses 18 parades, dont deux sur penalty, et un... but en surprenant de sa ligne son homologue de Ciudad Real. Après avoir mené par deux buts à deux reprises (2-0, 2e min, et 9-7, 17e min) et vu Ciudad Real, sacré en 2006, 2008 et 2009, revenir au score à chaque fois, Barcelone, sacré champion d'Espagne pour la 18e fois, a fait le break dans les dix dernières minutes de la première période pour rallier les vestiaires avec quatre buts d'avance. Malgré un début de seconde période délicat, le Barça qui porte le célèbre maillot "blaugrana" écoeurait définitivement Ciudad en prenant sept longueurs d'avantage (19-12, 39e min, 22-15, 44e min).

Ciudad profitait bien de la soudaine fébrilité du Barça pour revenir à 23-19 (49e), mais l'exclusion temporaire du Français Didier Dinart, patron de sa défense, et le culot des ailiers Victor Tomas et Juan Garcia offraient au géant catalan un septième sacre continental majeur, dont six en Ligue des champions. Barcelone, déjà euphorique depuis samedi soir, n'a pas fini de fêter ses rois d'Europe.

Réactions:
Talant Dujshebaev (entraîneur de Ciudad Real): "Je suis vraiment déçu, car perdre une finale fait toujours très mal même si c'est face à une grande équipe. Avec un tel gardien de but en face, c'était difficile: il était en grande forme et il nous a démoralisés et rendus nerveux quand on était en attaque et en défense. Barcelone est un grand champion, je suis fier de mes joueurs, même si cela n'a pas été une bonne journée".
Didier Dinart (défenseur de Ciudad Real): "Cela a été un match difficile, le gardien adverse a tout détourné ou presque. Il faut juste reconnaître que le Barça était meilleur que nous aujourd'hui. Nous devons continuer à travailler pour remporter bientôt cette épreuve".
Danijel Saric (gardien de but du FC Barcelone): "C'est un grand jour pour moi personnellement et pour le club. Je dois remercier mes coéquipiers, c'est le résultat de toute une équipe, pas seulement d'une personne. Ce qui s'est passé l'an dernier (finale perdue contre Kiel, NDLR) était un accident, c'est oublié. Je crois que cela nous a donné même plus de confiance pour aborder ce Final Four".

Gilles Gaillard