Justine Henin Rolland Garros 30/05/2008
Justine Henin à la lutte (vs Sharapova) le 30 mai 2008 à Rolland Garros. La Belge l'emporte 6-2, 3-6, 6-3. | AFP PHOTO BERTRAND GUAY

H comme Henin (Justine)

Publié le , modifié le

Justine Henin est une joueuse de tennis belge, qui a dominé le tennis féminin durant les années 2000, et surtout de 2003 à 2008. La native de Liège a soulevé 43 titres durant sa carrière, ainsi qu’une médaille d’or olympique en 2004 (JO d’Athènes) face à Amélie Mauresmo. La Belge a passé 117 semaines en tête du classement mondial et figure toujours dans le Top 10 du record de semaines passées en tête du classement mondial (7e, la 1ere étant Steffi Graf, 377 semaines

Le fantasque John McEnroe dira même de la joueuse, qu’elle avait le « meilleur revers du monde », hommes et femmes confondus. La Liégeoise aura remporté sept Grands Chelems dont quatre Roland-Garros (ainsi qu’un Open d’Australie, et deux US Open), tournoi qu’elle affectionnait tout particulièrement. Seul Wimbledon s’est résisté à la joueuse, pourtant finaliste deux fois (défaite en 2001 face à Venus Williams et en 2006 face à Amélie Mauresmo).

Lors du Roland-Garros 2005, la Wallone a fait preuve de sang froid et de combativité puisqu’elle a, en huitièmes de finale, sauvée une balle de match face à Svetlana Kuznetsova, avant de l’emporter. Certainement gonflée à bloc après cette victoire, Justine Henin a ensuite tout écrasé et a conclu le tournoi avec un cuisant 6-1, 6-1, face à Mary Pierce. Le petit gabarit belge laissera son empreinte dans les années 2000, ainsi que sa rivalité avec sa compatriote Kim Clijters. En 2007, Justine Henin décroche une quatrième victoire Porte d’Auteuil et une troisième consécutive (20005-2007). Elle égale ainsi Monica Seles, la seule à avoir réalisée telle performance (1990-1992) sous l’ère Open. Henin devient ainsi la cinquième joueuse depuis 1925 à décrocher quatre victoires ou plus à Roland-Garros, restant toutefois à bonne distance de l'Américaine Chris Evert, qui en compte sept à son actif.

Elle annonce le 14 mai 2008 qu’elle mettait un terme à sa carrière. Depuis la création des classements professionnels, jamais un numéro un mondial en exercice (homme ou femme) n'avait quitté la scène au sommet de la hiérarchie. La droitière belge tentera un retour en 2010 mais devra se résoudre a définitivement raccrocher à cause d’une blessure récurrente au coude.

José Cepeda