L'Américaine Simone Biles en pleine évolution
L'Américaine Simone Biles en pleine évolution | AFP - MARIJAN MURAT / DPA / dpa Picture-Alliance

Mondiaux 2019 : Biles remporte l'or au concours général pour son 16e sacre mondial

Publié le , modifié le

La reine incontestée de la gymnastique, Simone Biles, s'est offert son seizième sacre mondial en dominant le concours général pour la cinquième fois, ce jeudi à Stuttgart. C'est une première dans l'histoire qu'une gymnaste soit couronnée à cinq reprises (2013, 2014, 2015, 2018, 2019). L’insatiable Américaine a devancé la Chinoise Tang Xijing (56,899) et la Russe Angelina Melnikova (56,399). Déception pour la Française Mélanie De Jesus Dos Santos qui ne se classe que vingtième (53,566).

A 22 ans, la championne américaine continue d'étoffer sa collection record de couronnes mondiales, et, avec désormais 22 médailles planétaires, elle n'est plus qu'à une unité du record absolu établi par la légende bélarusse Vitaly Scherbo (23). Biles a encore étalé toute sa classe et toute sa grâce en terminant première de trois agrès (saut, poutre et sol), et se classant troisième de l'épreuve des barres asymétriques. 

Encore 4 finales pour battre le record absolu

Biles devient la première gymnaste quintuple championne du monde du concours général. Côté messieurs, seul le Japonais Kohei Uchimura a fait mieux, avec six titres mondiaux. Avec ce nouveau sacre, son deuxième de la compétition après celui par équipes remporté mardi avec les Américaines, Biles, déjà la gymnaste la plus couronnée de l'histoire sur la scène mondiale, fond sur le record de médailles de Scherbo. La quadruple championne olympique en titre aura de multiples chances de l'égaler, et même de le dépasser : il lui reste à disputer les quatre finales par agrès sur les tapis allemands, au saut et aux barres asymétriques samedi, à la poutre et au sol dimanche.

"C'est vrai que ça fait beaucoup ! J'ai l'impression que ce n'est pas moi et je me demande parfois comment je fais", s'étonne Biles. "Parfois, j'aimerais pouvoir m'extraire de mon corps pour me voir de mes propres yeux, parce que j'ai l'impression que je suis folle", imagine-t-elle. "Ca m'arrive de regarder les vidéos après et de me demander comment j'ai fait ça."
 

Côté tricolore, Mélanie Dos Santos est passée à travers son concours.  La triple championne d'Europe (concours général en 2019, sol en 2018 et 2019), qui ambitionnait de devenir la première gymnaste française à se hisser sur le podium mondial du concours général, a perdu tout espoir en chutant à deux reprises aux barres asymétriques, ce qui lui a valu un rédhibitoire 11,933. Sa compatriote Aline Friess, en revanche, a décroché une belle 11e place en signant notamment une remarquable deuxième place au cheval d'arçon. 

France tv sport francetvsport

Gymnastique