Jean-Baptiste Grange Kitzbuhel  01 2011
Le Français Jean-Baptiste Grange | AFP - DIMITAR DILKOFF

Grange retrouve le sommet à Kitzbuhel

Publié le , modifié le

Vainqueur sur super-G vendredi, le Croate Ivica Kostelic, meilleur temps de la 1ère manche du slalom de Kitzbuhel, a dû s'avouer vaincu face Jean-Baptiste Grange. 4e de la 1ère manche, le Français redevient le roi de cette piste, comme il y 3 ans, devançant de 0"28 celui qui s'était imposé vendredi en super-G. C'est la première fois que Grange gagne un slalom sans avoir réalisé le meilleur temps de la 1ère manche.

Quarante centièmes de retard après la première manche, vingt-huit d'avance après la seconde. Jean-Baptiste Grange a été énorme à Kitzbuhel. Trois ans après sa victoire, deux ans après celle de Julien Lizeroux et sa 2e place personnelle, le skieur de Valloire a de nouveau terrassé le tracé de cette mythique station autrichienne. Une semaine après avoir regoûté aux joies d'un podium à Wengen, l'ancien N.1 mondial de la spécialité a démontré qu'il faudra compter avec lui dans les semaines à venir, et surtout lors des Mondiaux de Garmisch. Si la première manche a été totalement dominée par Ivica Kostelic, qui semblait se diriger vers un deuxième succès du week-end sur cette piste après sa victoire en super-G, le Français avait conservé un retard déjà significatif mais pas encore rédhibitoire. Devancé par le Croate, le Suédois Myrher et l'Autrichien Herbst, il savait qu'il devait lâcher les chevaux pour remonter sur la boîte. Incisif, s'engageant pleinement et malgré un bon "stop" à mi-parcours, il accumulait les meilleurs temps intermédiaires et accumulait 69 centièmes d'avance sur l'Italien Giuliano Razzoli, également auteur d'une très belle manche. Le Suédois et l'Autrichien étaient bien incapables d'approcher le temps de Grange, et Kostelic, très concerné par les points dans l'optique du combiné (qu'il remporte d'ailleurs après sa 11e place en descente), devait se résoudre à assurer la fin du parcours après s'être fait une petite frayeur. Sur la ligne, ses 40 centièmes avaient fondu comme neige au soleil et c'est avec 28 centièmes de retard qu'il devait assister à la joie du Français, auteur de sa deuxième victoire de l'hiver. "Mon podium à Wengen m'avait fait du bien. Et maintenant cette victoire à Kitzbühel, dans le royaume du ski! Maintenant Schladming (mardi), est un gros objectif pour moi", a déclaré Grange, au micro de la télévision autrichienne.

Toujours pénalisé par ses douleurs aux genoux, qui l'ont empêché de s'entraîner cette semaine, Julien Lizeroux, auteur de son premier podium en Coupe du monde ici-même et 2e sur cette piste l'an dernier, n'a jamais pu trouver le bon rythme, terminant à 3"79 du Croate. Le vice-champion du monde de la spécialité, 2e de la dernière Coupe du monde de la spécialité, poursuit sa saison noire en étant écarté de la 2e manche. Il a souffert sur cette piste tout en dévers et en mouvements de terrain, qui a mis à rude épreuve son genou gauche. "Pour moi, ce n'est tout simplement pas possible de lâcher les skis. Dès que je prends un semblant de vitesse, je ne contrôle plus rien", a raconté le skieur de la Plagne. Malgré "la douleur physique et la douleur psychologique" de cet échec, le skieur entend être au portillon de départ du slalom nocturne mardi à Schladming. "Je n'ai pas encore touché le fond, mais je vous garantis que je vais remonter à la surface", a estimé Julien Lizeroux, dont le meilleur résultat cette saison en slalom est une septième place à Zagreb. Le week-end est également bien sombre pour Benjamin Raich, sorti en super-G et parti à la faute dès cette première manche de slalom, ce qui pourrait coûter très cher à celui qui était ce matin 6e du classement général de la Coupe du monde. L'Américain Bode Miller, qui aurait pu prétendre à un podium dans le combiné au lendemain de sa deuxième place en descente, a chuté.

Réactions

Jean-Baptiste Grange (FRA, 1er) "Ca fait du bien. Je me suis reconstruit petit à petit. Je me suis fait confiance. Il y a encore dix jours je n'étais pas dans une situation évidente. Il y a eu des moments vraiment pas évidents, il a fallu que je me batte, que je m'accroche, que je positive. Je suis content de la manière dont je me suis relevé. J'ai trouvé la Marseillaise magnifique. C'était émouvant, j'ai eu les larmes qui sont venues encore plus qu'à Levi. Je vais penser à savourer parce que c'est important. Ici, c'est une piste et une neige qui me conviennent. J'ai été intelligent en première manche et j'ai été chercher en seconde. Je suis un peu surpris, en bas je ne pensais pas creuser un écart comme cela. Autant on a vu Kostelic creuser des écarts à Adelboden et Wengen sur des neiges qui lui vont à la perfection, autant là j'ai réussi à le faire car c'est une neige qui me convient bien. Ivica Kostelic a été encore impressionnant. Le haut est jamais facile ici, il y a trois portes dans le raide, tout de suite un passage de route, il faut arriver à la skier en hauteur et en légèreté. J'inscris ici mes premiers points en Coupe du monde en 2006, puis il y a 2008 (victoire), 2009 (2e place) et cette année. Chacun a une piste fétiche, un endroit où on se sent bien, Kitzbühel en fait partie."

Classements

Classement du slalom
1. Jean-Baptiste Grange (FRA) 1:40.93 (52.60 + 48.33)
2. Ivica Kostelic (CRO) 1:41.21 (52.20 + 49.01)
3. Giuliano Razzoli (ITA) 1:41.62 (52.79 + 48.83)
4. Marcel Hirscher (AUT) 1:41.83 (53.05 + 48.78)
5. Reinfried Herbst (AUT) 1:41.94 (52.50 + 49.44)
6. Andre Myhrer (SWE) 1:42.07 (52.46 + 49.61)
7. Mattias Hargin (SWE) 1:42.23 (53.64 + 48.59)
8. Mario Matt (AUT) 1:42.41 (53.41 + 49.00)
9. Cristian Deville (ITA) 1:42.48 (53.32 + 49.16)
10. Manfred Pranger (AUT) 1:42.56 (53.14 + 49.42)
11. Manfred Moelgg (ITA) 1:42.65 (52.82 + 49.83)
12. Nolan Kasper (USA) 1:42.85 (53.79 + 49.06)
13. Silvan Zurbriggen (SUI) 1:42.88 (52.96 + 49.92)
14. Brad Spence (CAN) 1:42.95 (54.36 + 48.59)
15. Julien Cousineau (CAN) 1:42.99 (53.48 + 49.51)
16. Maxime Tissot (FRA) 1:43.16 (54.37 + 48.79)
17. Michael Janyk (CAN) 1:43.36 (53.96 + 49.40)
18. Mitja Valencic (SLO) 1:43.37 (53.31 + 50.06)
19. Lars Elton Myhre (NOR) 1:43.39 (53.66 + 49.73)
20. Marc Gini (SUI) 1:43.40 (53.74 + 49.66)
21. Axel Baeck (SWE) 1:43.49 (53.62 + 49.87)
22. Jens Byggmark (SWE) 1:43.51 (54.18 + 49.33)
23. Filip Trejbal (CZE) 1:43.57 (53.71 + 49.86)
24. Akira Sasaki (JPN) 1:43.94 (53.49 + 50.45)
25. Paul Stutz (CAN) 1:44.08 (54.18 + 49.90)
26. Urs Imboden (MDA) 1:44.47 (54.18 + 50.29)
27. Justin Murisier (SUI) 1:51.47 (54.04 + 57.43)

Non qualifiés pour la seconde manche: Michael Ankeny (USA), Romed Baumann (AUT), Noel Baxter (GBR), Marc Berthod (SUI), Patrick Biggs (CAN), Mitja Dragsic (SLO), Beat Feuz (SUI), Peter Fill (ITA), Tommy Ford (USA), Marc Gisin (SUI), Colby Granstrom (USA), Stefano Gross (ITA), Leif Kristian Haugen (NOR), Christof Innerhofer (ITA), Carlo Janka (SUI), Kjetil Jansrud (NOR), Krystof Kryzl (CZE), Anton Lahdenperae (SWE), Julien Lizeroux (FRA), Matteo Marsaglia (ITA), Thomas Mermillod blondin (FRA), Victor Muffat jeandet (FRA), Felix Neureuther (GER), Hans Olsson (SWE), Kalle Palander (FIN), Dominik Paris (ITA), Alexis Pinturault (FRA), Francois Place (FRA), Dalibor Samsal (CRO), Reto Schmidiger (SUI), Rainer Schoenfelder (AUT), Ryan Semple (CAN), Cristian Javier Simari birkner (ARG), Tin Siroki (CRO), Matic Skube (SLO), Patrick Thaler (ITA), Adrien Theaux (FRA), Jeroen Van den bogaert (BEL), Markus Vogel (SUI), Martin Vrablik (CZE), Naoki Yuasa (JPN), Adam Zampa (SVK), Natko Zrncic-dim (CRO)

N'ont pas terminé la 1re manche: Iason Abramashvili (GEO), Kilian Albrecht (BUL), Oscar Andersson (SWE), Patrick Bechter (AUT), Ondrej Berndt (CZE), Bjoergvin Bjoergvinsson (ISL), Nikos Bonou (GRE), Will Brandenburg (USA), David Chodounsky (USA), Fritz Dopfer (GER), Christoph Dreier (AUT), Alexandr Horoshilov (RUS), Miha Kuerner (SLO), Sebastian Liebl (GER), Ted Ligety (USA), Victor Malmstrom (FIN), Bode Miller (USA), Steve Missillier (FRA), Paolo Pangrazzi (ITA), Benjamin Raich (AUT), Joery Rooij van (NED), Per Saxvall (SWE), Aksel Lund Svindal (NOR), Trevor White (CAN), Stepan Zuev (RUS)

Disqualifié dans la 1re manche: Mike Rishworth (AUS)

N'ont pas terminé la 2e manche: Wolfgang Hoerl (AUT), Markus Larsson (SWE), Dominik Paris (ITA)

Disqualifié dans la 2e manche: Ondrej Bank (CZE)

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze