Tiger Woods Swing
Tiger Woods | FREDERIC J. BROWN / AFP

Woods rejoint Nicklaus dans la légende

Publié le , modifié le

Tiger Woods a ponctué sa victoire au tournoi Memorial, qui lui a permis de rejoindre son compatriote retraité Jack Nicklaus avec 73 titres sur le circuit professionnel nord-américain (PGA), d'un coup qui restera dans les annales.

Sur le parcours de Muirfield Village, conçu par Nicklaus, l'Américain avait entamé le dernier tour avec quatre coups de retard sur le leader mais une fin de partie en trombe, avec trois birdies sur les quatre derniers trous, lui a permis de renouer avec la victoire, trois mois après son premier succès de la saison, lors du Arnold Palmer Invitational, en mars à Bay Hill (Floride). Cette charge au galop d'un Woods redevenu le Tigre d'antan cintré dans son polo rouge du dimanche a été rendue possible par un incroyable chip à 15 mètres du trou depuis le rough sur le trou N.16, un par 3. Avec un club très ouvert, Woods a mis la balle sur le green avec un lob et l'a regardé rouler jusqu'au trou pour lâcher un rugissement de contentement sous les vivas du public.

Ce coup lui a permis de rejoindre en tête du classement provisoire le Sud-Africain Rory Sabbatini, qui a terminé 2e ex-aequo avec l'Argentin Andres Romero, à deux coups de Woods, auteur d'une dernière carte de 67 (-5). Un bogey de Sabbatani à ce même trou N.16 a mis le Tigre en tête et ce dernier a eu le bon goût de conclure son 72e trou de compétition avec un nouveau birdie pour empocher le "Memorial" pour la 5e fois (après 1999, 2000, 2001, 2009). "Etre capable d'égaler Jack (Nicklaus) avec 73 titres et de le faire si jeune (36 ans), c'est quelque chose de spécial, a indiqué Woods. Comme le fait de le faire sous les yeux de Jack, le plus grand champion de tous les temps... Ce coup au trou N.16, c'est sympa aussi..., a-t-il ajouté. C'était un de mes coups réussis les plus durs. Je n'avais pas un bon lie mais j'ai tenté. Il a bien pris le green et a bien roulé, je ne pensais pas que ça irait au bout."

Et maintenant les Grands Chelems

"C'est le plus beau coup que j'ai vu étant donné les circonstances", a dit un Nicklaus admiratif. Avec un coup trop court, il se mettait de nouveau en mauvaise position et avec un coup trop long il perdait le tournoi (à cause d'un obstacle d'eau en bout de green, ndlr). Il a mis la balle où il fallait." Avec 73 titres PGA, Nicklaus et Woods sont à neuf longueurs du détenteur du record de titres, Sam Snead (82). Woods, vainqueur de 14 titres du Grand Chelem, s'offre un supplément de confiance au moment opportun puisque que le deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison, l'US Open, va s'ouvrir très bientôt, le 12 juin à San Francisco. Sur le parcours de l'Olympic club, Woods cherchera à se rapprocher du mythique record de Nicklaus (18 succès en Grand Chelem), le "Graal" du golf.

AFP