Jordan Spieth US Open 2015
Jordan Spieth | MIKE EHRMANN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Vers un duel Spieth-McIlroy ?

Publié le , modifié le

Même si Jordan Spieth ne peut plus réaliser le Grand Chelem, la nouvelle sensation américaine du golf a encore beaucoup à gagner lors du Championnat PGA, à partir de jeudi sur le parcours de Whistling Straits (Wisconsin), marqué par le retour de Rory McIlroy , tenant du titre.

En terminant 4e du British Open le mois dernier à Saint Andrews, Spieth a  fait une croix sur un exploit retentissant: remporter les quatre tournois  majeurs la même année. Vainqueur du Masters en avril, puis de l'US Open en juin, le prodige âgé de  22 ans peut cependant encore rejoindre Ben Hogan et Tiger Woods, les deux seuls  à avoir remporté trois tournois du Grand Chelem la même année. Il peut aussi, s'il s'impose ou même termine 2e, déloger de la place de N.1  mondial Rory McIlroy , à condition que le Nord-Irlandais ne finisse pas parmi  les six premiers dimanche soir. Mais de son propre aveu, Spieth, déjà vainqueur de quatre épreuves en 2015,  a perdu un peu de sa superbe: "Je me sentais plus en confiance au moment  d'aborder le Masters et l'US Open", a-t-il concédé après sa 10e place dans le  troisième tournoi du Championnat du monde (WGC) dimanche à Akron (Ohio).

"Je ne pense absolument pas aux répercussions d'une éventuelle victoire. Je  suis focalisé sur ce tournoi seulement", a insisté le Texan, toujours très  flegmatique. Si Spieth se pose quelques questions sur son état de forme, McIlroy  fait  mine, lui, de ne pas douter.

Objectif cut pour Woods

Le N.1 mondial assure "être à 100%", même s'il a manqué un mois de  compétition, dont le British Open et le WGC d'Akron, à cause d'une blessure à  la cheville gauche survenue lors d'un match de football entre amis. "Ma cheville n'est plus un problème, je suis prêt", a insisté le  Nord-Irlandais de 26 ans. Le duel à distance pour la place de N.1 mondial pourrait être arbitré par  l'Américain Bubba Watson qui, après avoir manqué le cut lors du British, vient  d'enchaîner deux 2es places. La puissance du 3e joueur mondial convient parfaitement au parcours de  Whistling Straits. En 2010, la dernière fois que le Championnat PGA y avait été  organisé, Watson avait terminé 2e, s'inclinant en barrages face à l'Allemand  Martin Kaymer.

Parmi les autres prétendants figurent l'Américain Zach Johnson, auréolé de  son titre au British Open, ainsi que l'Anglais Justin Rose et l'Australien  Jason Day, qui tournent autour d'une victoire de prestige depuis plusieurs  semaines. A moins d'un miracle, Tiger Woods ne devrait en revanche pas décrocher son  premier succès dans un Grand Chelem depuis l'US Open 2008. L'ancien patron du circuit professionnel, désormais 278e au classement  mondial, doit déjà passer le cut, ce qu'il n'est pas parvenu à faire lors des  deux derniers Majeurs, une première dans sa carrière. "J'essaie juste de progresser de tournoi en tournoi, j'essaie de retrouver  un jeu qui va me mettre en situation de gagner à nouveau", a expliqué le  golfeur aux 14 titres du Grand Chelem, dont quatre éditions du Championnat PGA.

AFP

USPGA