Jim Furyk
Jim Furyk | DAVID CANNON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Furyk prend la tête

Publié le , modifié le

L'Américain Jim Furyk a pris la tête du Championnat PGA, quatrième et dernière levée du Grand Chelem de golf, à l'issue du troisième tour bouclé en 68 coups (2 sous le par), sur le parcours de Oak Hill à Rochester.

Avec un total de 201, soit 9 sous le par, Furyk devance d'un coup son  compatriote Jason Dufner qui menait la course au départ de cette avant-dernière  journée après avoir réalisé un parcours record en 63 coups vendredi. Samedi,  Dufner s'est contenté d'un 71. Dimanche pour le quatrième et dernier tour, les deux hommes partageront la  dernière partie à partir de 14h55 (18h55 GMT) et suivront la paire suédoise  Henrik Stenson (3e à -7) et Jonas Blixt (4e à -6). Ce dernier est le seul  joueur à avoir réussi le parcours sans le moindre bogey samedi pour rendre une  carte de 66. L'Australien Adam Scott (-5), vainquer du Masters, l'Américain Steve  Stricker (-5), l'Anglais Lee Westwood (-3) et le tenant du titre nord-irlandais  Rory McIlroy (-3) sont toujours en course pour la victoire. Pour le N1 mondial Tiger Woods, en revanche, l'affaire semble entendue  après un troisième tour en 73 (+3) qui le laisse à 13 coups de Furyk et  hypothèque grandement ses chances de remporter un 15e Majeur.

Pour boucler le parcours en 68 coups samedi, Furyk dont le seul titre en  Majeur remonte à l'US Open 2003 a réussi un birdie de 4 m au 17 et sauvé un par  de 3 m depuis le bord du green au 18. "C'était énorme. C'est une belle façon de terminer la journée", a-t-il  commenté au sujet de son dernier coup du jour. Au contraire, Dufner déplorait une faiblesse au putting. "Je dois travailler mon rythme. Trop de mes putts restent courts", a-t-il  reconnu. Blixt, lui, se souviendra du trou 18 où son premier coup a atterri dans la  poche d'un spectateur. L'arbitre a décidé que la balle pouvait être remise en  jeu sans pénalité et dans la foulée, depuis le rough, le Suédois a frappé un  magistral fer 5 qui a permis à la balle de rouler sur le green et au joueur  d'assurer un birdie des plus spectaculaires.

McIlroy revient fort

De son côté, après avoir eu sa chance au British Open en juillet à  Muirfield, Lee Westwood est de nouveau en position de s'imposer dans un Majeur. "Tout est possible lors du dernier dimanche d'un Majeur, a commenté  l'Anglais. Je frappe sans aucun doute la balle mieux que je l'ai fait à  Muirfield". McIlroy a fini en trombe sur deux birdies aux 17 et 18. "Il me reste 18  trous à jouer et j'espère continuer à jouer comme ça", a-t-il dit. Outre Woods, le parcours de Oak Hill a piégé samedi plusieurs prétendants. Le N2 mondial Phil Mickelson, vainqueur du "British", a rendu une carte de  78 pour un total de 220. Le vainqueur de l'US Open Justin Rose a joué en 77 et pointe à 10 coups de  Furyk (211). Matt Kuchar a joué 76 coups pour un total de 209. Sergio Garcia  n'a pu faire mieux que 75 (212). Martin Kaymer 78 (214), Ian Poulter 77 (218).

AFP

USPGA