us open 2016 dustin johnson
L'Américain Dustin Johnson avec le trophée de l'US Open 2016. | DAVID CANNON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

US Open 2016 : la fédération américaine de golf s'excuse

Publié le , modifié le

La fédération américaine de golf s'est excusée auprès de Dustin Johnson, vainqueur de l'US Open 2016, après un quiproquo lors de l'épreuve. L'Américain a été autorisé à jouer un coup sans être averti qu'il encourait un coup de pénalité.

La Fédération américaine de golf (USGA) a présenté lundi ses excuses au vainqueur de l'US Open 2016, l'Américain Dustin Johnson, pour la controverse à propos d'un point de règlement qu'elle a déclenchée en pleine compétition, dimanche. "Après réflexion, nous regrettons l'effet qu'a eu notre décision d'attendre la fin de la compétition pour statuer" sur ce qui s'était passé sur le trou N.5, a-t-elle indiqué. Alors que Johnson s'apprêtait à putter, sa balle avait bougé et s'était rapproché un peu plus du trou. Il avait consulté un juge-arbitre qui l'avait autorisé à putter du nouvel endroit, mais le jury a indiqué par la suite que l'incident devait être examiné et était passible d'une pénalité.

"Nous voulions prendre la bonne décision après études de la vidéo et discussion avec le joueur, mais nous avons créé de l'incertitude sur le déroulement de la compétition en informant Dustin avant le trou N.12 qu'il était passible d'un coup de pénalité", a ajouté l'USGA. "Cela a créé une ambiguïté non nécessaire pour Dustin, pour les autres joueurs, pour les spectateurs, pour les téléspectateurs", a-t-elle regretté. 

La polémique alimentée sur les réseaux sociaux par certains meilleurs joueurs du monde, très critiques de la Fédération américaine, avait éclaté à un moment capital de la compétition. Johnson a finalement remporté l'épreuve, initialement avec quatre coups d'avance sur ses premiers poursuivants: il a ensuite écopé d'un coup de pénalité, le jury ayant estimé qu'il n'avait pas respecté le règlement sur le trou N.5. "Nous nous engageons à regarder attentivement comment gérer ces situations à l'avenir", a indiqué l'USGA.

AFP