Justin Rose
Justin Rose embrasse le trophée de l'US.Open | AFP - Scott Halleran - Getty Images North

Premier titre majeur pour Rose

Publié le , modifié le

L'Anglais Justin Rose, 32 ans a remporté le premier tournoi du Grand Chelem de sa carrière en s'adjugeant l'US Open aux dépens de l'Américain Phil Mickelson, sur le parcours du Merion Golf Club.

En rendant une carte de 70 dimanche lors du 4e tour, pour  un total de 281 (+1), Rose s'est imposé sur le fil en devançant de deux coups Phil Mickelson et l'Australien Jason Day. Cette édition de l'US.Open a par ailleurs été marquée par la défaillance de Tiger Woods. Le N.1 mondial a rendu une carte de 293, soit 13 au dessus du par, pour  se classer 32e, son plus mauvais résultat depuis 1996. Le Nord-Irlandais Rory  McIlroy, 2e mondial, s'est quant à lui classé 41e.

Rose éclatant 

Justin Rose, natif de  Johannesbourg, qui ne comptait jusque là que six 6 victoires sur le circuit européen et 5 victoires sur le circuit américain, a donc frappé un grand coup. Il est le premier Anglais à remporter  l'US Open depuis Tony Jacklin en 1970, et le premier Anglais également à remporter un  tournoi majeur depuis Nick Faldo aux Masters de 1996. C'est dire la valeur de ce succès pour le golf britannique.

Mickelson le maudit

Phil Mickelson, qui était en tête samedi à l'issue du 3e tour, finit pour  la sixième fois de sa carrière en deuxième position à l'US Open. Trois fois couronné en Masters, toujours à la recherche d'un premier titre à l'US Open avec un dénouement programmé le jour de son 43e anniversaire,  l'Américain a notamment flanché au 15e trou, rentrant bogey, avant de manquer un putt à deux mètres sur le 16e trou.

Le 4e tour était jusque-là des plus serrés, Rose, qui n'était que 5e en  début de journée dimanche, n'ayant pris seul les commandes qu'au 13e trou dans  une partie de nerfs entamée avec Mickelson, l'Américain Hunter Mahan et  l'Australien Jason Day. L'Anglais a même entretenu le suspense et une  perspective de play-offs à son corps défendant en concédant un bogey au 16e  trou. Mais il était dit qu'il était appelé au succès avec les derniers coups infructueux de Mickelson et Mahan alors qu'il avait déjà signé sa carte.

Christian Grégoire

US Open de golf