Phil Mickelson est bien placé pour remporté l'US Open
Phil Mickelson est bien placé pour remporté l'US Open | UPI - MAXPPP

Phil Mickelson peut en finir avec sa malédiction

Publié le , modifié le

L'Américain Phil Mickelson a l'occasion dimanche sur le parcours du Merion Golf Club de mettre fin à son histoire douloureuse à l'US Open de golf, où il a terminé deuxième à cinq reprises, et de s'offrir du même coup un joli cadeau le jour de ses 43 ans. "Lefty" occupait la tête du deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison après avoir rendu samedi à l'issue du 3e tour une carte de 70 (par) qui lui a permis d'afficher un total après 54 trous de 209 (-1). Seul joueur sous le par après trois tours, il devance d'un coup ses compatriotes Hunter Mahan et Steve Stricker ainsi que le Sud-Africain Charl Schwartzel (210), vainqueur du Masters d'Augusta en 2011.

A deux coups de Mickelson, les Anglais Justin Rose, Luke Donald et  l'Américain Billy Horschel étaient toujours dans le coup pour la victoire. Tout  comme l'Australien Jason Day, qui pointait à trois coups du leader. Sept joueurs ont occupé provisoirement la tête, seul ou ex aequo, lors du 3e tour mais c'est Mickelson qui a le mieux fini sa partie: alors que Schwartzel, Mahan et Donald ont tous les trois commis un bogey au N.17 (par 3),  "Phil" a lui réussi un birdie pour reprendre la tête juste avant le dernier  trou. "J'adore être dans cette position, a dit le chouchou du public américain. J'ai vécu des déceptions à l'US Open par le passé mais je ne me suis jamais senti aussi bien à l'entame d'un dernier tour de l'US Open que cette année."

McIlroy et Woods pas dans le coup

Le Belge Nicolas Colsaerts, qui était 6e ex aequo à deux coups de la tête après le 2e tour, a rendu une carte de 74 entamée par un double bogey et conclue sur un triple bogey. Le Bruxellois, auteur également d'un eagle, se retrouve à six coups de la tête et a encore son mot à dire dimanche. Les deux meilleurs joueurs au classement mondial, Tiger Woods et Rory McIlroy, ont poursuivi leur parcours quasi similaire. Après avoir tous les deux  rendu des scores de 73 et 70 aux deux premiers tours, l'Américain a fini le 3e  tour sur une carte de 76 et le Nord-Irlandais sur un 75. Après avoir entamé le 3e tour à seulement 4 coups de la tête, les N.1 et  N.2 mondiaux semblent maintenant trop loin de Mickelson (+9 pour McIlroy, +10  pour Woods) pour espérer un retournement de situation dimanche.

"C'est clairement frustrant", a réagi Woods, qui cherchait en Pennsylvanie  à conquérir son 15e titre du Grand Chelem, le premier depuis cinq ans. Voilà une "malédiction" qui va rester. Une autre pourrait bien s'achever ce dimanche.

AFP

US Open de golf