golfeur nuages prétexte 15072010
golfeur nuages prétexte 15072010 | AFP-Fife

Trop de vent à St. Andrews

Publié le , modifié le

Le deuxième tour de l'Open de Grande-Bretagne a été interrompu ce vendredi en raison de fortes rafales de vent sur le parcours de St. Andrews. Les organisateurs ont pris cette décision alors que Tiger Woods venait de débuter sa partie. Il a concédé deux bogeys sur ses deux premiers trous, dont un en manquant un put à sa portée...

Ce deuxième tour n'aura été terminé que par quelques concurrents, dont  le Sud-Africain Louis  Oosthuizen, deuxième à deux coups du Nord-Irlandais Rory McIlroy jeudi. Il a d'ailleurs pris provisoirement les commandes à la faveur d'une carte de 67 pour un total de 132, soit 12 sous le par. "Je pense que la victoire à l'Open d'Andalousie fin mars m'a donné de plus en plus confiance. Et c'est vrai que j'ai bien joué  tout au long de l'année", a commenté Oosthuizen, éliminé au "cut" du "British"  lors de ses trois précédentes participations.

"Tout est question de putting et je pense que j'en ai bien de  bons aux moment cruciaux hier. Aujourd'hui, j'en ai raté quelques uns, avec quelques réussites aussi", a ajouté le Sud-Africain, auteur de sept birdies et  de deux bogeys vendredi matin sous la pluie. En deuxième position (toujours provisoire) se retrouvait l'Américain Mark Calcavecchia. A tout juste 50 ans, l'ancien vainqueur de l'édition 1989 se trouvait à cinq coups d'Oosthuizen. De son côté, l'Argentin Angel Cabrera, vainqueur de l'US Open 2007 et du Masters 2009, flirtait avec l'élimination avec un total de 149 (73-76). Et il en va de même pour l'Américain Ben Curtis, vainqueur du British en 2003  (76-73). Le Nord-Irlandais Graeme McDowell, premier Européen vainqueur de l'US Open en 40 ans, a rendu une bonne carte de 68 pour un total de 139,  occupant la 5e place provisoire en compagnie notamment de l'Américain Tom Lehman et du Sud-Africain Retief Goosen.

Romain Bonte