Tiger Woods

Tiger Woods s'offre un 82e titre record

Publié le , modifié le

23 ans après son premier succès sur le circuit professionnel, Tiger Woods a remporté la 82e victoire de sa carrière au Zozo Championship au Japon et rejoint tout en haut du palmarès le légendaire Sam Snead, dont le record tenait depuis 53 ans. Un exploit de plus pour le golfeur américain, monstre de précocité, tombé très bas et revenu au sommet cette année.

C'était écrit depuis de longues années mais Tiger Woods a mis du temps à boucler ce chapitre. A l'orée des années 2000, et de son irrésistible ascension, il semblait évident que le golfeur californien allait un jour ou l'autre rejoindre Sam Snead tout en haut du palmarès des victoires en tournois PGA. Son talent et sa domination ne laissaient pas la place au doute. Les blessures, les déboires personnels et les doutes ont bien failli en décider autrement. Mais ils n'ont fait que retarder l’inéluctable. 

En remportant le premier tournoi disputé sur le sol japonais, Woods a doublement marqué l'histoire. Sam Snead et ses 82 victoires ne sont donc plus seuls. "Le Tigre" avait cette proie entre les griffes, il ne l'a pas laissée s'échapper, résistant magistralement à la pression du local Hideki Matsuyama. "C'est juste dingue. C'est beaucoup", constatait avec émotion le héros du jour. 

Monstre de précocité, Woods avait remporté son premier tournoi PGA il y a 23 ans, à Las Vegas. Après des années de règne sans partage suivies d'une traversée du désert qui avait laissé présager une fin de carrière prématurée, Woods a fini par boucler la boucle. Il lui reste désormais une marche à franchir pour être seul en haut de l'Olympe. Alors que Sam Snead avait décroché son 82e titre à l'âge de 52 ans, Woods a mis neuf ans de moins pour atteindre ce record. 

Le baume du Tigre

"Jouer jusqu'à 52 ans ? J'espère que ce sera le cas. Si vous m'aviez posé la question il y a quelques années, je vous aurais donné une réponse différente, mais maintenant l'avenir semble plus prometteur", a déclaré Woods, sur qui la victoire agit comme un baume et qui sera peut-être de retour au Japon pour les Jeux olympiques de Tokyo. Avant cela, il reste un autre record, encore plus prestigieux, à aller chercher pour Woods : les 18 titres du Grand Chelem de Jack Nicklaus.

Ce dernier, troisième au classement du nombre total de victoires en tournois avec 73 succès, n'a d'ailleurs pas manqué de saluer la performance de son compatriote : "Depuis des années, tout ce que nous voulions c'était voir Tiger de nouveau en bonne santé, mais pour sa qualité de vie. Mais c'est évident que l'opération et le rude labeur de Tiger se sont traduits sur la qualité de jeu!"
 

Le jour même où une autre légende, Roger Federer, remportait quant à lui le 103e tournoi de sa carrière à Bâle, Woods a donc repris le fil d'une carrière qu'il a recommencée à tisser cette saison. Car là où le Suisse a toujours brillé par sa régularité, l'Américain a parfois creusé son propre trou. Un temps donné perdu pour le golf, Tiger Woods, 43 ans, continue ainsi de signer son incroyable come-back, six mois après avoir remporté le prestigieux Masters d'Augusta en avril dernier, son 15e titre du Grand Chelem et son premier majeur depuis 11 ans.

Début 2018, au moment de son retour sur les greens, un tel scénario semblait pourtant impossible, peut-être même pour le principal intéressé retombé à la 656e place mondiale fin 2017.  Après plusieurs tentatives ratées et quatre opérations du dos, dont une arthrodèse, une douloureuse fusion de vertèbres, le golfeur de tous les records a donc réussi à remettre son jeu en place. Le Tigre n'est plus du tout en voie d'extinction.