Tiger Woods en sortie de bunker sur le Golf National
Tiger Woods en sortie de bunker sur le Golf National | AFP - FRANCK FIFE

Ryder Cup - Tiger Woods, le supplément d'âme des Etats-Unis ?

Publié le , modifié le

Vainqueur de son premier tournoi depuis 5 ans, au Tour Championship dimanche, Tiger Woods est arrivé en France dès hier, pour prendre part à sa 8e Ryder Cup. L'ancien N.1 mondial, à l'entraînement ce matin sur le parcours, est LA grande attraction de cette compétition, disputée pour la première fois en France, au Golf National. Mais il n'a jamais vraiment brillé dans cette épreuve (1 victoire finale avec les USA pour 7 défaites). Mais l'homme a changé, et dans chaque camp, on est heureux de retrouver un "Tigre" affamé.

"Bien évidemment, ça apporte de l'énergie." Jim Furyk, le capitaine de l'équipe des USA, sait que la dynamique Woods peut propulser son collectif au sommet. "Ca va donner un supplément d'enthousiasme. C'est un plus." Tiger Woods, vainqueur de son 80e tournoi sur le circuit PGA dimanche lors du Tour Championship, a mis fin à 5 années sans succès. L'histoire de l'ancien N.1 mondial est idéale pour le public américain: de la machine à gagner à l'homme brisé, devenu un temps le 3e sportif le plus détesté outre-Atlantique, presque perdu pour le sport et redevenu un golfeur de premier plan juste avant cette Ryder Cup. Il ne manquerait plus qu'il fasse gagner son équipe au Golf National...

"J'ai été joueur professionnel pendant 25 ans au côté de Tiger Woods, et chaque fois qu’il réussit un exploit, ça génère une belle histoire, et nous avons tous envie de le voir à ce niveau", se réjouissait Thomas Björn, le capitaine de l'équipe européenne. "Nous avons tous envie de le voir au sommet de ce sport. Il en fait tellement pour le golf. Pour le golf, voir Tiger Woods remporter des tournois est formidable, et je crois que nous en tirons tous les bénéfices. Nous avons besoin de lui au sommet." 

L'expérience de vice-capitaine en 2016 

Après avoir souffert physiquement, moralement, tout au long de sa chute, Tiger Woods a fait naître la compassion. Et les épreuves l'ont changé. De la machine inaccessible, du maître du monde qui vivait sur une autre planète, l'Américain est devenu plus humble, plus humain. Il a sans doute, également, appris la notion d'équipe, en étant un vice-capitaine de la Ryder Cup en 2016. "Quand on compare cette Ryder Cup à d'autres auxquelles il a participé, je crois que la différence est que Tiger s’est pénétré de l’ambiance de notre équipe. Il a joué un rôle très important en 2016 en tant que vice-capitaine, puis à nouveau en 2017 en tant que capitaine assistant lors de la Presidents Cup", estime Jim Fuyk

Dans sa carrière, il a remporté 13 victoires en Ryder Cup, pour 17 défaites et 3 nuls, et n'a participé qu'à une victoire finale des USA pour 6 défaites. Du temps de sa splendeur, Woods n'était pas vraiment moteur dans l'équipe américaine. Alors que les Etats-Unis n'ont plus gagné en Europe depuis 1993, l'homme aux 14 tournois du Grand Chelem sera-t-il la clé d'un nouvel exploit ?