Rory McIlroy et Sergio Garcia heureux
Rory McIlroy et Sergio Garcia heureux | Eric FEFERBERG / AFP

Ryder Cup - L'Europe s'envole aux dépens des Etats-Unis

Publié le , modifié le

La deuxième journée de la Ryder Cup, au Golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines, a commencé de belle manière pour l'équipe européenne, qui mène désormais (8-4), en ayant enchaîné 8 victoires de suite. Contrairement à la veille, les parties de Fourballs ont tourné à l'avantage du Vieux Continent, avec les victoires de McIlroy-Garcia sur Koepka-Finau dès le trou 17, de Casey-Hatton contre Johnson-Fowler au 16, de Molinari-Fleetwood face à Woods-Reed au 15. Seul le duo Thomas-Spieth a ramené la victoire, aux dépens de Poulter-Rahm au 17.

Match 1: Rory McIlroy-Sergio Garcia (Europe) - Brooks Koepka-Tony Finau (USA)

En perdition hier matin pour le premier Fourballs, Rory McIlroy s'est transformé. Bien plus à son aise, il a aussi profité du soutien de Sergio Garcia, laissé de côté vendredi matin avant de briller l'après-midi en Foursome. Le Nord-Irlandais a même pris feu, délivrant trois birdies à l'aller, pour parvenir à un 3up au trou N.9. Le duo américain Koepka-Finau s'est trop souvent égaré sur ses premiers coups pour rivaliser. Et lorsque McIlroy rate de peu le birdie au trou 11, c'est l'Espagnol qui prend la relève, poussant Finau à la faute pour que l'avantage grimpe à 4up. A cinq trous de la fin, la victoire semblait en poche. Mais les Américains se relançaient.

Koepka grignottait son retard avec un birdie au 14, maintenant l'équipe américaine en vie à quatre trous du terme (3down). Au 15, les deux joueurs européens allaient dans l'eau, pour concéder un boggey. Il n'y avait plus que deux coups d'avance, et même un avec un birdie de Finau sur le par 3 du 16. Un long putt de Garcia sur le 17 offrait néanmoins la victoire aux Européens avec deux coups d'avance. Le 6e point de l'Europe dans cette Ryder Cup.

 

Match 2: Paul Casey-Tyrrell Hatton (Europe) - Dustin Johnson-Rickie Fowler (USA)

Trois birdies lors des six premiers trous, Paul Casey a commencé la journée comme il avait terminée celle d'hier. Très solide, l'Anglais a mené la vie dure au duo Dustin Johnson-Rickie Fowler, si impressionnants la veille. Et Tyrrell Hatton a rentré un superbe putt pour un birdie au trou 8, pour donner un avantage de trois coups aux Européens. Mais le birdie de Johnson ramenait les USA à deux coups après le trou 11. Hatton sauvait son équipe en contrant Johnson qui avait réalisé un birdie au 13. 

Dans son sillage, Paul Casey ressortait de sa boîte, avec son premier birdie du retour. L'Europe reprenait trois coups d'avance, et ne lâchait plus cet avantage jusqu'au 16, terme de la rencontre. L'Europe empochait son 7e point.

Match 3: Francesco Molinari-Tommy Fleetwood (Europe) - Tiger Woods-Patrick Reed (USA)

Un long putt en descente au trou N.7, rentré par Tiger Woods, a enfin enflammé l'ancien N.1 mondial. Index tendu vers son équipier Patrick Reed, suivi d'un check, c'était enfin un acte positif pour la paire américaine. Dans une revanche de la partie d'hier matin, seule remportée par l'Europe, les USA réalisaient leur premier birdie de la journée, les ramenant à un coup des Européens. Et même à égalité avec un nouveau birdie du Tigre.

Mais au 11, Molinari, très solide depuis le matin, a rentré un birdie qui a remis l'Europe devant, avant de rééditer sa performance au 12 (2up). Et les Américains plongeaient sur le 13, avec un 2e coup de Woods dans l'eau. Prostré, il accusait le coup. Le boggey ramené par Reed, bien peu performant, renvoyait encore les USA à 3 coups. Un ultime putt raté par Woods au trou 15 offrait la victoire aux Européens. Le 8e point de l'Europe.

Match 4: Ian Poulter-Jon Rahm (Europe) - Justin Thomas-Jordan Spieth (USA)

Justin Thomas et Jordan Spieth avaient été convaincants vendredi matin, face à Casey-Hatton. Moins l'après-midi. Face à Poulter-Rahm, ils sont été les Américains les plus résistants de l'aller. Spieth a réalisé le premier et birdie (au 2) des 9 premiers trous, avant d'arracher un boggey (au 4) qui laissait les deux équipes à égalité. Jusqu'au birdie de Ian Poulter, le M. Ryder Cup européen (66% de victoires en cinq participations dont quatre victorieuses), sur le trou 7. L'Anglais, prompt à se frapper le coeur avec son poing droit à chaque bon coup, plaçait alors l'Europe devant pour la première fois dans cette partie. Avantage disparu au 11, avec un troisième birdie de Spieth dans la matinée. Il était suivi par le premier point rapporté par Thomas avec un birdie au 12.

Rahm, plutôt discret jusque-là, enchaînait deux birdies, mais le deuxième était égalé par un Justin Thomas bien heureux de porter sa main à l'oreille en direction du public qui avait rugi lors du coup de l'Ibère. La tension montait énormément sur cette dernière partie, que Thomas concluait au 17 par un troisième birdie lors des quatre derniers trous. Le premier point des Etats-Unis dans cette matinée. Le seul qui mettait fin à une série de 8 victoires consécutives de l'Europe.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze