La "Machina" italienne Francisco Molinari
La "Machina" italienne Francisco Molinari | PHILIPPE MILLEREAU / DPPI Media / DPPI

Ryder Cup : L'Europe garde la main avant les simples

Publié le , modifié le

L'Europe continue de faire la course en tête à l'issue de la 2e journée de la Ryder Cup. Européens et Américains ont partagé les victoires dans les Foursomes (2-2) ce qui permet à l'équipe de Thomas Bjorn de mener 10-6 avant les douze simples de dimanche.

Rose - Stenson vs Jonhson - Koepka : 2&1 (9-4)

Préservé pour ce Foursomes par Thomas Bjorn, Rose et Stenson avaient la charge de pour poursuivre la dynamique européenne en remportant une 9e victoire. Cueillis à froid sur le N.1, ils ont livré un match au couteau face à Johnson et Koepka juqu'au 17. Plus tranchants et plus solides, les deux Européens ont apporté à un point très précieux à leur équipe.

Garcia - Noren vs Watson - Simpson : 3&2 (9-5)

Géant sur les deux dernières sessions, Sergio Garcia a connu son premier coup de mou depuis son entrée en lice vendredi. Avec quatre birdies, les Américains ont inondé de rouge le tableau des scores. L’écart était fait à l’aller (4up) avec un Simpson qui a mis les putts qu’il fallait au bon moment. L’Espagnol est un compétiteur féroce mais Watson a enterré les derniers espoirs européens avec un Eagle au 14. Ce point était ô combien important pour l'équipe US, malmenée depuis hier après-midi.

Molinari - Fleetwood vs Woods - Dechambeau : 5&4 (10-5)

Pourquoi pas une quatrième victoire en quatre matches sur cette Ryder Cup ? C’est ce que s’est dit Thomas Bjorn en reconduisant la paire Molinari - Fleetwood, toujours face à Tiger Woods, cette fois épaulé par son jeune compatriote Bryson Dechambeau. Epatants, les Européens ont continué sur leur lancée en engrangeant trou après trou. A à 3up dès le trou N.6, la « Machina » italienne et le rookie anglais ont déroulé un golf hyper précis et régulier. Très solides mentalement, ils terminent à 5 et 4 et entrent dans l'histoire avec ce record. Pas dans le rythme dans cette formule du Foursomes malgré la fougue de Dechambeau, Woods a affiché un visage tiré, très humain.

Poulter - McIlroy vs Spieth - Thomas : 4&3 (10-6)

Intraitables hier après-midi, Poulter et McIlroy espéraient remettre ça. A 2up en deux trous, les Européens sont partis le couteau entre les dents. Mais Spieth et Thomas les ont vite ramené à la raison. L’essoreuse danoise (plus de 60 % victoires en Ryder Cup) s’est enrayée. La différence s’est faite sur un enchaînement 4-5-6 de feu pour les USA (de 2 down à 1up). Poulter, qui n’avait jamais perdu deux matches de suite en Ryder Cup, n’a pas été aidé par le Nord-Irlandais, assez friable sur des putts à sa portée. Menés 10-6, les Américains sont dans une position très délicate avant les simples de dimanche. Il leur faudra mettre la pression d'entrée pour espérer conserver le trophée. Attention, les miracles existent en Ryder Cup.

Xavier Richard @littletwitman