Rory McIlroy à l'échauffement au lever du jour
Rory McIlroy à l'échauffement au lever du jour | Eric FEFERBERG / AFP

Ryder Cup - Dans le froid, le vent et la nuit: à l'aube d'une nouvelle bataille

Publié le , modifié le

La 2e journée de la Ryder Cup a débuté très tôt pour une bonne partie du public, sur le Golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines. Depuis 6h, beaucoup de spectateurs ont déjà pris place dans la tribune qui surplombe le trou N.1. Les buvettes sont prises d'assaut pour compenser une température basse (8°), refroidie encore par le vent. Mais cela ne gèle pas l'enthousiasme populaire.

Il fait encore nuit noire. Le vent froid agite les drapeaux de la Ryder Cup, sur le Golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines. Pour se diriger, il faut se fier aux énormes projecteurs qui illuminent les structures accueillant le public. Les premiers départs n'auront lieu que dans plus de une heure trente, mais le public est déjà amassé dans la tribune du trou N.1, et aussi autour du green de ce premier parcours du jour. Patrick s'est levé à 4h du matin pour être là: "C'est génial d'être ici, même s'il fait froid", dit-il rapidement.


 

La tribune du trou N.1 plus d'une heure avant le premier départ
La tribune du trou N.1 plus d'une heure avant le premier départ © DR

Les bonnets sont de sortie, et les buvettes et autres stands sont pris d'assaut: cafés, thés, mais aussi burgers, tout est bon pour se réchauffer. Et surtout, on ne perd pas de temps ici: il ne faut pas laisser sa place refroidir devant le trou N.1, sous peine d'être relégué un peu plus loin. On court, on cherche le meilleur "spot" pour débuter la journée. 

Un peu avant 7h30, le soleil s'est tranquillement levé pour illuminer le parcours. C'est le moment choisi par les premiers joueurs pour venir s'échauffer sur le practice. Dustin Johnson, le N.1 mondial, est le premier Américain à s'aligner. Casquette sur la tête, il prend ses marques, bientôt rejoint par Brooks Koepka et Patrick Reed. De l'autre côté, chez les Européens, Rory McIlroy a le bonnet bien enfoncé sur la tête. Il agite les bras pour s'échauffer, se réchauffer. Il sera le premier à s'élancer ce matin, en compagnie de Sergio Garcia, pour la partie d'ouverture face aux Américains Brooks Koepka et Tony Finau.

A 8h, plus personne devant les stands de restauration. Jim Furyk, capitaine de l'équipe américaine, arrive au départ du N.1, sous les huées. Comme ses deux joueurs quelques minutes après. Les deux golfeurs européens passent du practice au départ du 1 sous une ovation délirante et au son des "Europe, Europe". La température a bien grimpé. C'est l'aube d'une deuxième bataille.

De notre envoyé spécial

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze