Lexique

Vous voulez suivre la Ryder Cup, mais vous n'êtes pas à l'aise avec le vocabulaire du golf ? Pas de panique, birdies, bogeys, foursomes, fourballs ou autres match-play seront des termes qui n'auront plus de secrets pour vous avec ce lexique. La Ryder Cup de golf a lieu du 28 au 30 septembre au Golf National, à Guyancourt, en région parisienne. Pour la première fois de l'histoire, la France accueille cette compétition qui oppose 12 Américains à 12 Européens tous les deux ans depuis 1927.

Le tee : Il y en a deux. Ce mot désigne l'aire de départ d'un trou où les joueurs se positionnent pour taper leur premier coup. Et également le petit ustensile, un support le plus souvent en bois (les puristes rechignent au tee en plastique), sur lequel les joueurs peuvent poser leur balle.

Le fairway : L'autoroute du golfeur. Il s'agit de toute la zone d'herbe parfaitement tondue qui sépare le départ du trou, et qui permet donc de jouer a priori sans difficulté la balle si elle s'y trouve.

Le rough : Une zone que les joueurs détestent et veulent à tout prix éviter. Il s'agit des parties non tondues, ou en tout cas, avec des herbes plus hautes, situées sur les côtés du fairway. La densité de l'herbe rend les coups bien plus difficiles à jouer, et les balles peuvent même parfois s'y perdre.

Le bunker : Zone de sable située sur le parcours, sur les côtés des fairways et souvent près des greens. Lorsque la balle s'y trouve, elle est plus difficilement contrôlable, et les joueurs doivent adapter leurs coups.

Le green : Comme sur un billard. Il s'agit de la zone de gazon la plus proche du trou, coupée très ras. Les joueurs utilisent alors le putter qui leur permet de faire rouler la balle vers le trou.

Par : Nombre de coups à réaliser sur un trou. Lorsqu'un joueur fait 3 coups sur un Par 3, on dit qu'il a "fait le par". Sur un parcours de 18 trous, il y a des Pars 3, Pars 4 et des Pars 5 en fonction de la distance entre le départ et le trou. 

Albatros : Trois coups sous le par

Eagle : Deux coups sous le par

Birdie : Un coup sous le par

Bogey : Un coup au-dessus du par

Double-Bogey : Deux coups au-dessus du par ; Triple-Bogey, Quadruple-Bogey, Quintuple-Bogey, etc...

Stroke-play : Formule de jeu où tous les coups sont pris en compte du 1er au 18e trou. Le vainqueur est celui qui a concédé le moins de coups. 

Match-play : Contrairement au stroke-play, l'unité du score du match-play est le trou. Cette formule oppose soit deux joueurs, soit deux équipes. Au début, les scores sont à zéro. Les scores sont enregistrés dans un sens où le joueur mène. 

Exemple : L'Europe réalise un birdie sur le premier trou, les États-Unis se contentent d'un par. L'Europe mène 1up. Et ainsi de suite jusqu'au moment où il est impossible pour l'équipe menée de rejoindre son rival. 

Fourball : Chaque participant joue sa propre balle. Dans un format qui oppose deux équipes, on choisit évidemment à la fin de chaque trou le meilleur score par équipe. 

Exemple : Dans l'équipe américaine, Tiger Woods réalise un birdie et Phil Mickelson un par lors du premier trou. Le meilleur score étant un birdie (-1 par rapport au par), on retient la marque de  Tiger Woods.

Foursome : Deux camps (équipes) de deux joueurs s'affrontent mais chaque camp ne joue qu'une seule balle. Les deux joueurs de chaque camp jouent alternativement la balle jusqu'au trou et ainsi de suite de trou en trou.