Lee Westwood à l'attaque club golf casquette 2010
Lee Westwood | AFP - Ed Jones

Qui pour succéder à Levet ?

Publié le , modifié le

Les candidats ne manquent pas pour succéder à Thomas Levet,victorieux l'an passé en play-off face au Danois Thorbjorn Olesen de l'Open de France de golf qui débute jeudi à Saint-Quentin-en-Yvelines sur le Golf National (par 71). Le Français qui revient de blessure ne semble pas capable de renouveler son exploit, ce qui laisse beaucoup de possibilité dans cette épreuve dont le plateau est très relevé.

Le N.3 mondial, Lee Westwood, et des vainqueurs de Grand Chelem tels que Martin Kaymer et Graeme McDowell, seront logiquement parmi les principaux favoris.  

Lee Westwood, semble le plus aguerri pour inscrire son nom au palamarès. Récent vainqueur du Nordea Masters près de Stockholm, tête d'affiche de cet Open de France, l'Anglais de 39 ans a terminé quatre fois dans le top 6, dont un play-off perdu face à Kaymer en 2009, en neuf participations.

L'Allemand, 10e mondial après avoir été N.1 au cours du printemps 2011, sera quant à lui une nouvelle fois parmi les joueurs les plus en vue. En cinq participations il n'a manqué qu'une fois le cut. 

L'Anglais Justin Rose, N.7 mondial, a obtenu un probant succès lors de l'Open de Doral (WGC), à Miami en mars, en rendant une dernière carte de 70 pour un total final de 272, soit 16 sous le par, devançant d'un coup l'Américain "Bubba" Watson, qui devait remporter le Masters un mois plus tard. Parmi les autres valeurs sûres du golf  européen qui chemineront ce week-end sur des fairways étroits bordés d'épais rough dus aux importantes pluies qui ont arrosé le parcours ces dernières semaines figurent également, Graeme McDowell, Ian Poulter, Peter Hanson ou encore Paul Lawrie.  L'Ecossais Colin Montgommerie (49 ans), 31 victoires sur le circuit européen, ou l'Espagnol Jose Maria Olazabal (46 ans), double vainqueur du Masters en 1994 et 1999, défendront l'honneur des "Seniors". Enfin Darren Clarke, Retief Goosern peuvent aussi jouer les trouble fête.  

Ce qui ne semble pas devoir être le cas de Thomas Levet. Depuis sa victoire l'an dernier, le Français a multiplié les pépins physiques et ne devrait pas être en mesure cette fois de tenir la distance.

francetv sport @francetvsport